BFM Business

Le volcan islandais crache toujours des cendres

L'éruption du volcan situé sous le glacier Eyjafjallajokull, qui paralyse la majeure partie du ciel européen depuis mercredi, continuait dimanche à cracher un nuage de cendres volcaniques accompagné de puissantes secousses telluriques. /Photo prise le 17

L'éruption du volcan situé sous le glacier Eyjafjallajokull, qui paralyse la majeure partie du ciel européen depuis mercredi, continuait dimanche à cracher un nuage de cendres volcaniques accompagné de puissantes secousses telluriques. /Photo prise le 17 - -

REYKJAVIK - L'éruption du volcan situé sous le glacier Eyjafjallajokull, qui paralyse la majeure partie du ciel européen depuis mercredi, continuait...

REYKJAVIK (Reuters) - L'éruption du volcan situé sous le glacier Eyjafjallajokull, qui paralyse la majeure partie du ciel européen depuis mercredi, continuait dimanche à cracher un nuage de cendres volcaniques accompagné de puissantes secousses telluriques.

Le panache de cendres volcaniques a pris la direction du sud-est, épargnant la capitale, Reykjavik, située à environ 150 km à l'est, tout en contraignant les éleveurs et leur bétail à rester à l'abri pour éviter les retombées de cendres.

Selon la météorologie nationale, les secousses émanant du volcan se multiplient et gagnent en intensité par rapport à samedi.

Mais les volutes de fumerolles et de cendres projetées aux premiers jours à une altitude de 11.000 mètres n'étaient plus actuellement qu'à 4.000 ou 5.000 mètres.

"Nous assistons à des signaux mitigés. Certains donnent à entendre que l'éruption est en train de diminuer, d'autres pas", a confié à Reuters Einar Kjartansson, géophysicien à l'Office météorologique.

Ce dernier pense que l'éruption du volcan, situé sous un glacier, a déjà provoqué la fonte d'environ 10% du manteau de glace. Mais le processus de fonte se serait ralenti ces dernières heures.

Par ailleurs, les voyageurs bloqués en Islande en raison des restrictions aux déplacements dans le reste de l'Europe ont commencé à recevoir l'autorisation de gagner par avion e nord de la Norvège.

Les vols entre l'Islande et les Etats-Unis ne sont pas touchés par ces restrictions.

Omar Valdimarsson; Jean-Loup Fiévet pour le service français