BFM Business

Le projet du PS sur les retraites jugé plus juste et crédible

59% des Français jugent le projet socialiste en matière de retraites plus juste que celui du gouvernement, selon un sondage BVA publié mercredi par Les Echos et France Info. /Photo d'archives.REUTERS/Michaela Rehle

59% des Français jugent le projet socialiste en matière de retraites plus juste que celui du gouvernement, selon un sondage BVA publié mercredi par Les Echos et France Info. /Photo d'archives.REUTERS/Michaela Rehle - -

PARIS - Le projet du Parti socialiste pour la réforme des retraites est jugé meilleur que celui du gouvernement par une majorité de Français, selon...

PARIS (Reuters) - Le projet du Parti socialiste pour la réforme des retraites est jugé meilleur que celui du gouvernement par une majorité de Français, selon un sondage BVA publié mercredi par Les Echos et France Info.

Les sondés jugent le projet du PS "plus juste" à 59% (contre 32% pour celui du gouvernement) et "meilleur" à 57% (contre 33%).

Il est également "plus crédible" pour 47% d'entre eux (contre 41%) et "plus efficace à long terme" pour 42% (contre 40%), deux critères sur lesquels le Parti socialiste est attaqué par la majorité.

Les questions sont posées après explication des deux projets concurrents. Celui du gouvernement, qui n'est pas connu avec précision, est présenté ainsi : "Augmenter la durée d'activité, soit en augmentant la durée de cotisation, soit en reculant l'âge légal de départ à la retraite".

Le PS souhaite lui maintenir à 60 ans l'âge légal de départ à la retraite, ne se prononce pas sur l'augmentation de la durée de cotisation au-delà de 2020 et finance la réforme par une plus forte taxation du capital et de certains revenus.

Quelque 57% des sondés ne souhaitent pas que l'on revienne sur la retraite à 60 ans, contre 41% qui trouvent "logique" qu'elle soit repoussée. En janvier, ils étaient 34% à accepter un report de l'âge légal de départ à la retraite.

"Contrairement à l'immense majorité des commentateurs, médias et 'expertologues' divers sollicités depuis des années sur le sujet, les Français, très attachés au principe du maintien de l'âge légal à 60 ans 'en tant qu'acquis social' rejettent le caractère inéluctable de l'augmentation de la durée d'activité", constate Gaël Sliman, directeur général adjoint de

BVA.

Clément Guillou