BFM Business

Le professeur Draghi donne une leçon aux élèves Merkel et Hollande

Mario Draghi a donné une leçon "très claire", selon plusieurs diplomates

Mario Draghi a donné une leçon "très claire", selon plusieurs diplomates - -

Le président de la Banque centrale européenne, a donné un cours magistral aux chefs d'Etat de la zone euro, ce vendredi 15 mars, à Bruxelles, en marge du Conseil européen. Il leur a notamment prodigué ses conseils pour réduire l'écart entre le coût du travail et la productivité.

A élèves exceptionnels, enseignant exceptionnel. Qui de mieux que le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, pour donner un cours magistral d'économie à Angela Merkel, François Hollande et les autres dirigeants de la zone euro?

En marge du Conseil européen, l'ancien enseignant de l'université de Florence, a donc dispensé, ce vendredi 15 mars, une véritable leçon, pendant un peu plus de deux heures.

Le patron de la BCE a, selon les propos de diplomates recueillis par l'agence Reuters, choisi de cibler son cours sur l'écart de plus en plus important entre le coût du travail et la productivité dans certains pays de la zone euro.

"Draghi a essentiellement dit: 'il y a deux manières de réduire cet écart, soit en diminuant le coût du travail, soit en améliorant la productivité', et il a expliqué que plus cet écart était important, moins grande était la marge de manoeuvre pour l'amenuiser", a rapporté à Reuters un diplomate qui a eu connaissance des propos de cette réunion. "C'était une présentation très claire", a-t-il ajouté.

Angela Merkel juge la leçon utile

Un autre responsable cité par la même agence a assuré que le discours a été bien accueilli, malgré son heure tardive, à 23 heures, et la masse de graphiques et de tableaux qui a été remise aux participants.

"A un moment, l'un des Premiers ministres a fait part de ses préoccupations quant à la hausse du coût unitaire du travail dans son pays, et a demandé à son homologue portugais d'évoquer la manière dont il avait abordé le problème", a-t-il raconté.

Quant à Angela Merkel, elle a jugé la leçon "utile", confirmant que cette leçon a porté sur les moyens d'améliorer la compétitivité des pays.

Mario Draghi a donné, par ailleurs, une version abrégée de sa leçon aux dirigeants des 27 pays de l'Union européenne, qui ont également assisté à un discours sur la productivité de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne.

J.M. avec Reuters