BFM Business

Le gouvernement réfléchit à de meilleurs dispositifs de retrait des produits en cas de crise sanitaire

Bruno Le Maire annonce que le gouvernement fera des propositions.

Bruno Le Maire annonce que le gouvernement fera des propositions. - Christophe Archambault - AFP

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé aux députés que le gouvernement ferait des propositions "dans les semaines qui viennent". Il évoque notamment le création d'un site internet.

Le gouvernement fera "dans les semaines qui viennent" des propositions pour améliorer les dispositifs de retrait de produits en cas de crise sanitaire ou de malfaçon sur un produit de consommation, a dit le ministre de l'Économie Bruno Le Maire devant les députés. Le ministre prévoit par ailleurs de rendre publics "la semaine prochaine" les résultats de 2500 nouvelles inspections réalisées par la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), destinées à vérifier le retrait effectif des laits infantiles fabriqués par Lactalis.

"La responsabilité du producteur est de ne pas mettre en circulation des produits qui ne pourraient pas être sûrs, ce sera à la justice de prendre les mesures nécessaires et d'établir les responsabilités de l'industriel en la matière", a rappelé le ministre en répondant à une question du député LaREM Lauzzana Michel à l'Assemblée nationale. "La responsabilité c'est aussi celle des distributeurs: lorsque des décisions de retrait ont été prises, les distributeurs doivent s'assurer que plus aucun lot, aucune boîte ne puisse être vendu à un consommateur", a-t-il ajouté.

"Prendre les mesures nécessaires"

Néanmoins les 2500 premiers contrôles réalisés depuis le 26 décembre ont montré que certains avaient manqué à cette "responsabilité", puisque 91 établissements -dont des supermarchés mais aussi des crèches et des hôpitaux- avaient encore sur leurs rayons certains des laits dont le retrait avait pourtant été annoncé. "J'ai réuni les distributeurs pour prendre les mesures nécessaires et nous ferons dans les semaines qui viennent des propositions pour améliorer les dispositifs de retrait et d'effectivité des retraits lorsqu'une crise comme celle-ci se présente", a dit le ministre.

Les retraits portent désormais sur l'ensemble des laits infantiles fabriqués par Lactalis sur son site de Craon (Mayenne), où des salmonelles ont été détectées, soit les marques Picot, Pepti Junior et Milumel ainsi que l'hydrolat Taranis, un mélange d'acides aminés en poudre destiné à réhydrater les bébés déshydratés en cas de diarrhée aiguë.

Bruno Le Maire propose un site internet unique

Le gouvernement propose de créer un site internet unique recensant tous les produits concernés par une procédure de retrait-rappel, a annoncé le ministre de l'Économie à l'issue d'une réunion du Conseil national de la Consommation. Ainsi qu'une application interactive permettant au consommateur de signaler aux autorités compétentes les anomalies qu'ils constateraient.

Le CNC soumettra "pour la fin du mois d'avril" des "propositions d'actions".

D. L. avec AFP