BFM Business

Le fisc italien se rend accessible aux contribuables sur YouTube

Equitalia, le gendarme de la fraude fiscale italien, est ces derniers temps la cible d'attaques de la population

Equitalia, le gendarme de la fraude fiscale italien, est ces derniers temps la cible d'attaques de la population - -

Le percepteur des impôts transalpin teste une nouvelle façon de communiquer : sur la plateforme vidéo YouTube, il poste des petits films pédagogiques pour se rapprocher des contribuables italiens.

Le fisc italien mène une opération séduction. L'agence des recettes, c'est son nom, a ouvert ce lundi 1er octobre un site spécial sur YouTube pour répondre aux questions des contribuables. Le gouvernement espère ainsi améliorer le taux de recouvrement du pays.

Cette vidéo est l'une huit mises en ligne ce jour par le fisc italien (ci-dessous). Elle explique aux propriétaires comment enregistrer en ligne leur contrat de locations. De nouvelles vont faire leur apparition dans les semaines à venir.

Inciter à davantage payer ses impôts

Toutes sont postées pour répondre aux questions que les contribuables posent le plus souvent sur Google. Le fisc espère ainsi se rapprocher des citoyens qui lui reprochent son langage administratif rébarbatif. Et pourquoi pas, les inciter à payer davantage leurs impôts !

Mario Monti veut que "le front de l'intolérance dans le pays ne soit plus entre les citoyens de gauche et ceux de droite, mais entre ceux qui payent les impôts, et les autres".

Il faut dire que la fraude fiscale est un véritable fléau en Italie. Elle représente un manque à gagner de 120 et 150 milliards d'euros par an, soit environ le double des cures d'austérité votées l'an dernier.

Rome a déjà amélioré son recouvrement de 15,5% en 2011 et espère faire encore mieux cette année.

Delphine Liou