BFM Business

Le Fisc découvre 38.000 comptes cachés en Suisse

Le Fisc français a mis la main sur des listes de 38.000 comptes de Français cachés chez UBS en Suisse.

Le Fisc français a mis la main sur des listes de 38.000 comptes de Français cachés chez UBS en Suisse. - Fabrice Coffrini - AFP

Les services fiscaux français ont mis la main sur des listings répertoriant les 38.000 comptes de ressortissants français hébergés en Suisse, pour un montant total de 12 milliards d'euros.

Plus de 12 milliards d'euros d'avoirs qui ont échappé au fisc français. C'est ce que la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF) viennent de découvrir, selon les informations de l'hebdomadaire Le Point. Cette cellule d'élite de Bercy a mis la main sur 38.000 numéros de comptes logés chez UBS, en Suisse. Ces identifiants à six chiffres étaient tous suivis du numéro 111. Un code qui renvoie à la nationalité française des titulaires.

Selon l'hebdomadaire, ce sont les limiers allemands qui ont trouvé ces listings en perquisitionnant les locaux de la banque outre-Rhin. Ils ont ensuite transmis ces précieux documents à leurs homologues français.

Quant aux avoirs abrités sur ces différents comptes, ils varient fortement de l'un à l'autre, indique Le Point. 50% d'entre eux abritent des dépôts peu significatifs, inférieurs à 1.000 euros. Les cent plus gros en revanche hébergent plus d'un milliard d'euros au total, avec un record à 60 millions d'euros pour un seul client. Ces sommes y auraient été déposées en 2008. Un autre fichier concerne des sommes déposées en 2006, et totalise cette fois 15,2 milliards d'euros d'avoirs.

Mettre des noms en face des numéros

Le fisc français a refusé de commenter ces informations au nom du secret fiscal. Mais ses services espèrent bien récupérer une bonne partie de ces que ces évadés fiscaux leurs doivent, selon France 2, qui précise que la tâche ne sera pas aisée: "Il va falloir mettre des noms en face des numéros de comptes", c'est-à-dire "identifier des dizaines de milliers de personnes, des particuliers mais aussi des entreprises", explique la journaliste de la chaîne. Une enquête qui s'annonce longue alors qu'il y a urgence: les détenteurs de ces comptes pourraient très vite les transférer dans d'autres pays.

Ces listings vont en tout cas venir étayer le dossier contre UBS dans le cadre d'une enquête menée depuis 2012. La banque est accusée d'avoir organisé un vaste système de blanchiment d'argent aggravé de fraude fiscale. Les juges soupçonnent également la banque suisse d'avoir incité ses commerciaux à suggérer à leurs riches clients français de placer leurs fonds en Suisse.

N.G.