BFM Business

Le directeur du Trésor pourrait prendre du galon à Bruxelles

Ramon Fernandez pourrait atterrir à la direction générale des Affaires économiques et monétaires à Bruxelles.

Ramon Fernandez pourrait atterrir à la direction générale des Affaires économiques et monétaires à Bruxelles. - -

Ramon Fernandez, l'actuel directeur du Trésor à Bercy, sur le départ de ce poste, pourrait être nommé à la direction des Affaires économiques et monétaires de la Commission européenne.

Un sommet européen de deux jours s'est achevé, vendredi 20 décembre. Dans les coulisses, un homme, Ramon Fernandez, le directeur du Trésor à Bercy, qui est le négociateur clé de la France à Bruxelles. Les rumeurs autour de son éventuel départ se sont faites insistantes ces dernières semaines. On parle d'un éventuel départ du directeur du Trésor nommé sous Nicolas Sarkozy au premier semestre 2014. Le dernier point de chute évoqué: il pourrait atterrir à Bruxelles.

C'est peut-être son dernier sommet en tant que directeur du Trésor, mais il n'en a donc peut-être pas fini avec les réunions européennes puisqu'il pourrait bientôt occuper un poste stratégique à la Commission. Il est question qu'il en devienne le directeur général des Affaires économiques et monétaires.

Il serait ainsi en charge de piloter tous les audits des budgets nationaux et des réformes structurelles en cours dans l'Union européenne. Une position pour le moins influente.

Nommé sous Sarkozy, maintenu par Hollande

Ramon Fernandez a le profil puisqu'il connaît sur le bout des doigts les arcanes de Bruxelles. Il s'est notamment illustré comme un acteur majeur de la résolution de la crise financière sur la scène européenne.

Le timing aurait également du sens, à l'heure où l'Union bancaire vient d'être actée, un des derniers grands chantiers dans lequel intervenait Ramon Fernandez.

Reste un obstacle: que le poste à Bruxelles, actuellement occupé par un Italien, se libère. Mais des diplomates du pays laissent justement entendre qu'il cherche à rentrer chez lui pour s'occuper d'affaires nationales.

Ces rumeurs montrent en tout cas que la France cherche un poste prestigieux à son actuel directeur du Trésor, qui n'a pas démérité, et dont les compétences sont louées tant à Bercy qu'à l'Elysée.

Mathieu Jolivet