BFM Business

Le couple franco-allemand met la compétitivité au coeur de son action

"Compétitivité" était le maître mot de la conférence de presse commune d'Angela Merkel et François Hollande

"Compétitivité" était le maître mot de la conférence de presse commune d'Angela Merkel et François Hollande - -

Angela Merkel et François Hollande ont annoncé, ce mardi 22 janvier, qu’ils allaient approfondir leur coopération. Avec comme priorité le chantier de la compétitivité.

"Ce que nous vivons aujourd’hui est un point haut de l’amitié franco-allemande", s'est enthousiasmé François Hollande, ce mardi 22 janvier. Et le président français a eu à cœur d’en convaincre son auditoire lors de la conférence de presse commune qu’il a tenu avec Angela Merkel,à l'occasion du cinquantième anniversaire du traité de l'Elysée.

Les deux dirigeants se sont ainsi focalisés sur ce qui marche et non sur ce qui cale. Et Angela Merkel a eu un mot qui est revenu quatre fois sur ses lèvres, au début de la conférence : "compétitivité". "Nous sommes conscients de notre grande responsabilité pour améliorer la situation dans l’Union européenne, surmonter la crise de l’euro et préserver notre modèle européen de performance et de compétitivité", a affirmé la chancelière allemande, en ouverture de la conférence.

Et très vite Angela Merkel a adressé un satisfecit à la France, jugeant que "la France a montré les premiers succès du dialogue social", en référence à l’accord sur l’emploi auquel ont abouti syndicats et patronat, le 11 janvier dernier. François Hollande a, lui, indiqué que les deux pays doivent encore trouver des pistes pour renforcer la compétitivité. "Nous avons des mesures à prendre dans chacun de nos pays. Peut-être davantage en France qu’en Allemagne", reconnaît-il.

"Mais nous avons aussi une compétitivité à rechercher ensemble, notamment dans les filiales d’avenir", a clamé le président français, évoquant "la transition énergétique", "l’efficacité énergétique", "les nouvelles technologies", ou encore "la santé". "Et nous voulons que les partenaires sociaux soient pleinement partie prenante", a poursuivi le chef de l'Etat.

Des propositions pour renforcer l'union monétaire

Les deux dirigeants ont assuré qu’ils vont renforcer la coopération économique pour améliorer ensemble cette compétitivité. Mais aussi d’autres chantiers, via des propositions communes destinées à renforcer et stabiliser l’union monétaire. Ces propositions seront faites en mai, avant le sommet européen de juin.

"Au mois de mai nous présenterons des propositions concrètes. Il s’agit notamment d’un renforcement de la coopération économique en ce qui concerne (notamment, ndlr) la compétitivité et le marché de l’emploi", a déclaré la chancelière allemande.

François Hollande a également profité de l'occasion pour saluer le feu vert, ce mardi 22 janvier, accordé par l’Union européenne à la taxe sur les transactions financières. Celle-ci verra bien le jour, dans le cadre d’une coopération renforcée entre 11 pays de l’Union européenne. François Hollande a ainsi mis ce succès au crédit du couple franco-allemand, rappelant qu’il s’agissait "d’une proposition commune de l’Allemagne et de la France".

Julien Marion