BFM Business

Le chômage en zone euro à son taux le plus faible depuis 2009

-

- - Communauté européenne

Le taux de chômage dans la zone euro a légèrement reculé en juin. Il atteint 9,1%, son taux le plus faible depuis février 2009. Mais cette baisse recouvre d'importantes disparités entre pays membres.

Le taux de chômage dans la zone euro a légèrement reculé en juin à 9,1%, tandis que l'inflation est restée stable, largement en dessous de l'objectif de la BCE qui devrait rester prudente selon les analystes. "Si les chiffres du chômage de juin brossent une image positive du marché du travail de la zone euro, les chiffres de l'inflation en juillet confirment que cette dynamique doit encore générer une pression inflationniste", observe Jennifer McKeown, de Capital Economics.

Le taux de chômage a atteint en juin son taux le plus faible depuis février 2009, selon l'Office européen des statistiques Eurostat. En baisse par rapport à mai (9,2%), il est un peu meilleur que celui anticipé par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 9,2%. Il était repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10,0% et ne cesse de reculer depuis.

La France au-dessus de la moyenne européenne

Dans le détail, la baisse constante du chômage cache des disparités entre les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique. Les taux sont très faibles en Allemagne (3,8%), en République tchèque (2,9%) et à Malte (4,1%), mais restent élevés en Grèce (21,7% en avril, dernier chiffre disponible), ainsi qu'en Espagne (17,1%).

Le chômage des jeunes reste par ailleurs très important dans ces deux pays -45,5% en Grèce, 39,2% en Espagne- ainsi qu'en Italie (35,4%), alors qu'il n'est que de 6,7% en Allemagne. Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage s'établit à 7,7%, un chiffre stable par rapport à mai. Ce taux est le plus faible enregistré depuis décembre 2008. En France, le chômage est resté inchangé, à 9,6% en juin, comme en mai.

N.G. avec AFP