BFM Business

Le billet de 1.000 francs n'est pas près de disparaître

Les Suisses devraient garder leur billet de 1.000 francs

Les Suisses devraient garder leur billet de 1.000 francs - Fabrice Coffrini - AFP

Alors que les ministres des Finances de la zone euro et le Président de la BCE ont quasiment acté la fin du billet de 500 euros, la Banque nationale suisse a promis de ne pas toucher à la plus grosse coupure du continent européen: le billet de 1.000 francs suisses.

Le billet de 1.000 francs suisses est l'un des billets à la valeur faciale la plus élevée au monde. Et les Suisses y sont trop attachés pour accepter de le voir disparaître. Histoire sans doute de les rassurer, la Banque nationale suisse vient donc d'annoncer qu'elle n'avait aucune intention de retirer cette très grosse coupure de la circulation.

La semaine dernière, les ministres des Finances de la zone euro ont demandé à la Banque Centrale européenne de limiter les billets à haute valeur faciale, susceptibles, d'après eux, de faciliter le transport d'importantes sommes d'argent liquide, de blanchir des fonds d'origine douteuse et de financer des activités illégales, le terrorisme en particulier.

Vers une disparition du billet de 500 euros

Mario Draghi a semble-t-il entendu leur demande. Lundi 15 février, le président de la BCE a affirmé que ses services étudiaient la suppression de cette coupure. Et pour rassurer les épargnants préférant garder des espèces chez eux ou dans un coffre à la banque plutôt, il précisé que les épargnants ne seraient pas pénalisés puisque les billets de 200 euros resteraient quoi qu'il arrive en circulation.

La BNS n'est pas prête, elle, à obliger les amateurs d'espèces à se contenter des coupures de 200 francs suisses, les plus grosses après les billets de 1.000. Elle estime que la valeur faciale d'un billet n'est pas un élément à prendre en compte dans la lutte contre les pratiques criminelles. Selon les données qu'elle met en ligne, les billets de 1.000 francs en circulation représentait, en 2014, 38,3 milliards de francs, soit 61% de la valeur de toutes les coupures qu'elle a mise en circulation.

D. L.