BFM Business

Laurent Berger, nouveau leader de la CFDT

Laurent Berger devra faire face à de nombreux défis

Laurent Berger devra faire face à de nombreux défis - -

Mercredi 28 novembre, le secrétaire général du syndicat va changer. Après François Chérèque, Laurent Berger prendra les rênes de la CFDT.

La CFDT s'apprête à tourner la page François Chérèque.Le secrétaire général du syndicat va passer la main, mercredi 28 novembre, à Laurent Berger, lors d'une assemblée générale de la confédération.

Ce quadragénaire, fils de militant, venu du milieu associatif, entend maintenir la ligne d'un syndicat réformiste, dans un contexte social chargé.

Le premier défi de Laurent Berger sera de s'entourer d'une équipe dirigeante solide, capable de mener la rafale de négociations que François Hollande a confié aux partenaires sociaux:

> Négociation sur la sécurisation de l'emploi: Le successeur de François Chérèque dit oui à plus de flexibilité, mais avec de nouveaux droits pour les salariés.

> Négociation sur les retraites: un rendez-vous de mise à plat est prévu pour l'an prochain entre syndicats et patronat. Laurent Berger prône un système universel par points.

> Négociation sur le financement de la protection sociale: Elle pèse aujourd’hui entièrement sur le travail : le capital et le patrimoine doivent être mis à contribution et les assiettes des impôts élargies.

Trouver la bonne distance

Le second défi consistera à trouver la bonne distance avec le pouvoir.

Laurent Berger devra être suffisamment proche pour gagner une place de choix au cœur du jeu social, et suffisamment loin pour ne pas être taxé de connivence, avec le risque de se couper de sa base et de la voir se tourner vers des syndicats plus radicaux.

Delphine Liou