BFM Business

Laurent Berger (CFDT): les salariés "en présentiel" doivent accéder en priorité à la vaccination

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité ce lundi matin de Good Morning Business sur BFM Business.

Commerce, grande distribution, transports: faut-il vacciner en priorité les salariés de la "deuxième ligne"? Nombreux sont les chefs d'entreprise ou les fédérations à le réclamer pour leurs employés. Les salariés "en présentiel" et "qui le sont depuis maintenant plus d'un an" doivent accéder à la vaccination "le plus rapidement possible", a estimé ce lundi matin Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur le plateau de BFM Business.

Tous ceux qui sont les plus exposés" doivent accéder en priorité à la vaccination car "c'est une demande tout à fait légitime", a répété le dirigeant syndical, appelant à recourir à la médecine du travail "qui commence à s'organiser" pour pouvoir réaliser des injections.

Faut-il pour autant obliger les salariés à se vacciner? "Ne faisons pas de faux débat. Les travailleurs majoritairement ont envie d'être vaccinés. Permettons-leur de le faire, on verra comment ça se passera pour ceux qui n'auront pas voulu, mais pour l'instant la priorité est le volontariat et l'accès au vaccin ", a répondu Laurent Berger.

"Il vaut mieux le faire par la pédagogie"

Je pense que, petit à petit, on aura tous envie de revivre normalement et pour revivre normalement, on sait que c'est le vaccin (…). Il vaut mieux le faire par la pédagogie, la discussion, la persuasion que par la contrainte, dans un moment où de toute façon on a pas les moyens de le faire pour tout le monde", a poursuivi le secrétaire général de la CFDT.

Pour Laurent Berger, "on est dans un moment, psychologiquement de fragilité individuelle et collective: ne nous mettons pas des bagarres stériles entre nous, essayons de prendre les choses intelligemment. Vacciner les plus exposés fait partie de cette démarche".

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV