BFM Business

Lagarde: "une inflation obstinément basse peut gravement nuire à la croissance"

Christine Lagarde a de nouveau mis en garde contre les risques de la faible inflation.

Christine Lagarde a de nouveau mis en garde contre les risques de la faible inflation. - -

La directrice générale du FMI a prononcé, ce vendredi 18 juillet, un discours à la fondation Robert Schuman dans lequel elle a mis en garde les Européens contre plusieurs risques économiques. Elle a notamment cité la faiblesse de l'inflation.

Christine Lagarde lance un nouvel avertissement. Ce vendredi 18 juillet, la directrice générale du FMI a affirmé, lors d'un débat à la Fondation Robert Schuman à Paris, qu'une "inflation obstinément basse peut gravement nuire à la croissance" et "alourdir le poids de la dette".

En conséquence, la cinquième femme la plus puissante au monde selon Forbes, a appelé la Banque centrale européenne (BCE) à maintenir une politique monétaire accommodante.

L'économie européenne se remet de la crise

Ce n'est pas la première fois que le FMI met en garde l'Europe contre le faible niveau de l'inflation. En mars dernier, Christine Lagarde avait déjà affirmé qu'un risque de déflation existe dans la zone euro. "Nous l'évaluons à 15-20%, et c'est la raison pour laquelle nous recommandons que les banquiers centraux soient vigilants et gardent à leur disposition les outils de politique monétaire susceptibles de répondre à cette situation", expliquait-elle.

Actuellement, l'inflation en zone euro se situe à un plus bas historique de 0,5%, soit dans une "zone de danger" définie par la BCE, lorsque la hausse des prix est inférieure à 1%.

Christine Lagarde a toutefois, ce jeudi, présenté comme "une bonne nouvelle" le fait que "l'économie européenne soit en train de commencer à se remettre de la crise". "On le voit sur un certain nombre d'indicateurs. On le voit aussi à l'orientation très positive des marchés, peut-être trop positive par rapport aux fondamentaux", a-t-elle ajouté.

J.M. avec AFP