BFM Business

Lagarde attend un chômage en hausse inférieure à 0,7%

La hausse du chômage en France au mois de février sera inférieure à 0,7%, selon la ministre de l'Economie Christine Lagarde. /Photo prise le 8 mars 2010/REUTERS/Sébastien Nogier

La hausse du chômage en France au mois de février sera inférieure à 0,7%, selon la ministre de l'Economie Christine Lagarde. /Photo prise le 8 mars 2010/REUTERS/Sébastien Nogier - -

PARIS - La hausse du chômage en France en février a été moins forte qu'en janvier, selon la ministre de l'Economie Christine Lagarde. "En février...

PARIS (Reuters) - La hausse du chômage en France en février a été moins forte qu'en janvier, selon la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

"En février c'est une hausse inférieure à celle de janvier", a-t-elle dit sur RMC et BFM TV à quelques heures de la publication de la statistique.

"Le chômage sera en très légère hausse. Je note une stabilisation".

En janvier, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A avait augmenté de 19.500 à 2.664.600, soit une hausse mensuelle de 0,7%, alors qu'il était resté stable en décembre.

En ajoutant les demandeurs d'emplois exerçant une activité réduite (catégories B et C), la hausse était de 15.900 personnes ou 0,4%.

Les chiffres de février seront publiés à 18h00 par le ministère de l'Economie et Pôle emploi.

Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A a augmenté de 418.000 sur l'ensemble de 2009, soit une hausse de 18,7% sur l'année.

Pôle emploi attend une nette atténuation cette année mais le chiffre augmenterait encore de 94.000, selon ses prévisions rendues publiques mardi .

Le nombre de chômeurs en catégorie A, c'est-à-dire en recherche active d'emploi et n'exerçant aucune activité, diminuerait ensuite de 38.000 en 2011.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail était à 9,6% à la fin du quatrième trimestre 2009 en France métropolitaine et Pôle emploi le voit atteindre 9,8% à fin 2010, avant une décrue à 9,6% en 2011.

L'Insee fera connaître jeudi ses propres prévisions pour le taux de chômage.

Clément Guillou et Véronique Tison