BFM Business

La méthode du candidat Juppé pour séduire les entrepreneurs

Alain Juppé propose un pacte fiscal à appliquer dès le début de son mandat.

Alain Juppé propose un pacte fiscal à appliquer dès le début de son mandat. - AFP- Georges Gobet

"Emmanuel Lechypre a interrogé Alain Juppé sur son programme économique et lève le voile sur les principales mesures envisagées par l’actuel maire de Bordeaux pour conquérir l’Élysée."

Alain Juppé prépare "un programme de combat délibérément pour les entreprises", a expliqué ce lundi matin l’éditorialiste Emmanuel Lechypre sur BFM Business. Le journaliste s’est entretenu avec le candidat à la primaire de la droite, dans le cadre de la préparation de son ouvrage 5 ans pour l’emploi, à paraître cette semaine.

Alain Juppé y présente le programme économique qu’il compte appliquer s’il est élu président de la République en 2017. Il prévoit notamment de baisser massivement l’impôt sur les sociétés, et de supprimer l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).

Tout faire les six premiers mois

"La filiation avec Chirac, et qui le distingue des autres candidats comme Fillon ou Le Maire, c’est qu’il a une vraie vision du modèle français. Lui pense que le modèle français, c’est-à-dire solidarité-mérite-équité, ne fonctionne pas; non pas parce qu’il est mauvais et qu’il est mal fait, mais parce qu’il est mal géré", a expliqué Emmanuel Lechypre ce lundi matin. "Juppé a une vraie vision de la préservation du modèle français", estime-t-il.

"Là où il se distingue de Chirac, c’est sur la méthode. Lui est sur une vision où il compte tout faire dans les six premiers mois", a indiqué l’éditorialiste. Juppé propose un pacte fiscal à appliquer dès le début de son mandat. Ce serait une loi de programmation fiscale, à laquelle l'actuel maire de Bordeaux ne toucherait plus pendant 5 ans. Alain Juppé souhaite éviter que des mesures prises dans la première partie du quinquennat soient défaites dans la deuxième partie.

Pas de cadeau fiscal aux ménages

Au contraire, Alain Juppé promet de "donner de la visibilité", notamment aux entrepreneurs. D’ailleurs, c’est plutôt à eux que s’adresse son programme. Côté ménages, pas de cadeau fiscal en prévision. "Je ne promets pas ce que je ne saurais pas tenir", se justifie en substance Alain Juppé. "Là où il veut convaincre les Français, c’est que ce qu’il promet, il le fera, et il le tiendra sur 5 ans", conclut Emmanuel Lechypre.

A.R.