BFM Business

La France devrait emprunter 260 milliards d'euros cette année, un record historique

La dette a dépassé les 100% du PIB

La dette a dépassé les 100% du PIB - JOEL SAGET / AFP

En à peine six mois, la France a levé 170 milliards d'euros de dette à moyen et long terme, soit le montant total des emprunts de 2013.

Crise oblige, la France a intensifié ses émissions de dettes, des émissions qui atteignent des niveaux jamais vus. En à peine six mois, la France a levé 170 milliards d'euros de dette à moyen et long terme, soit le montant total des emprunts de 2013, selon des calculs de Natixis relayés par les journal Les Echos.

Au total, la France devrait emprunter cette années pas moins de 260 milliards d'euros, un record absolu, alors qu'elle prévoyait au départ emprunter 205 milliards. "L'Agence France Trésor (AFT), chargée du placement de la dette de la France sur les marchés, n'a guère le choix", souligne le quotidien.

En moyenne, les adjudications sont passées de 8 milliards d'euros à presque 11 milliards. 

Des taux encore négatifs sur 10 ans

Du coup, "l'AFT a bouclé environ 64% de son programme de financement pour 2020, si l'on prend en compte les rachats de dette non encore arrivée à échéance, témoigne Jean-Christophe Machado, chez Natixis, cité par le quotidien. L'an dernier à la même époque elle n'avait exécuté que 53% de son programme".

Malgré cette hausse, les investisseurs répondent présents, la dette française profitant toujours d'une très grande confiance. Une attractivité renforcée par la politique de la BCE qui déverse chaque semaine entre 26 et 30 milliards d'euros sur les marchés obligataires via son programme d'achats d'actifs de dettes publiques et privées.

Conséquence, la France continue à emprunter à des taux négatifs à 10 ans (-0,06%), preuve de la solidité de sa signature. De quoi lui permettre d'augmenter encore ces levées. Selon Natixis, elle devrait emprunter 276 milliards d'euros en 2021. 

OC