BFM Business

La croissance restera atone au T2, selon la BdF

En avril, l'indicateur du climat des affaires a stagné dans les services, et reculé dans l'industrie.

En avril, l'indicateur du climat des affaires a stagné dans les services, et reculé dans l'industrie. - -

La banque de France estime que la croissance atteindra 0,2% au deuxième trimestre 2014 selon les prévisions qu'elle publie ce lundi 12 mai. En avril, le climat des affaires est resté quasi-stable.

Le PIB va croître, mais très légèrement au deuxième trimestre. La Banque de France prévoit que la croissance atteigne 0,2% du PIB sur cette période, a-t-elle indiqué ce 12 mai dans un communiqué.

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) tablait pour sa part sur une croissance de 0,3% entre avril et juin. Il actualisera ces prévisions jeudi, à l'occasion de la publication de son estimation de croissance au premier trimestre.

La Banque centrale française a également dévoilé ses indicateurs du climat des affaires en avril. Dans l'industrie, il a reculé d'un point, à 98, tandis qu'il est resté stable dans les services, à 94. Les deux indices restent légèrement sous leur moyenne de long terme, à 100.

L'activité devrait augmenter en mai

L'institution dirigée par Christian Noyer indique en outre que la production industrielle a progressé modérément en avril. Si les secteurs agroalimentaire, chimie et informatique sont restés dynamiques, les machines et équipements et la pharmacie ont reculé.

Les surcapacités ont en outre été moins fortes: le taux d'utilisation des capacités de production a légèrement augmenté, à 76,4% contre 76,2% en mars.

Autres signes encourageants: les carnets de commandes sont stables, tout comme les stocks. Les effectifs diminuent peu, les prix des produits finis poursuivent leur baisse et les trésoreries s'améliorent. Les chefs d'entreprise interrogés estiment que l'activité devrait légèrement augmenter en mai.

N.G. avec agences