BFM Business

La consolidation du secteur bancaire grec est en marche

Emporiki devrait être rachetée par une des trois grandes banques grecques.

Emporiki devrait être rachetée par une des trois grandes banques grecques. - -

Les offres de rachat pour reprendre la banque Emporiki doivent être déposées ce mercredi 8 août. Cet épisode s'inscrit dans un mouvement plus large de consolidation qui touche actuellement le secteur bancaire grec.

Ce mercredi 8 août est le dernier jour pour déposer une offre de rachat sur Emporiki, la filiale grecque du Crédit agricole. Sa future vente devrait marquer une nouvelle étape dans la consolidation du secteur bancaire grec.

Les grandes banques grecques sont, en effet, en train d'avaler les plus petites. Emporiki devrait ainsi faire l’objet de trois offres de rachat, provenant toutes des plus grands établissements du pays hellénique: National Bank of Greece, Eurobank et Alpha Bank. Cette dernière a d'ailleurs déjà déposé son offre. Les autres devraient le faire dans la journée.

Autre exemple de cette concentration: une banque de taille modeste, Geniki, filiale de la Société Générale, pourrait elle aussi se faire absorber. Interrogée sur la vente de cet établissement, la société répond qu'elle est "ouverte à toutes les possibilités".

La fuite des dépôts bancaires rend cette consolidation nécessaire

Cette restructuration globale du secteur bancaire grec semble de plus en plus inéluctable, car la fuite des dépôts bancaires se poursuit dans le pays méditerranéen.

La semaine dernière, la Grèce a décidé de mettre en vente ATEbank. Cet établissement public lourdement déficitaire a dû transférer une partie de ses actifs à son concurrent, la Banque du Pirée. Pour la banque centrale grecque, cette opération était "nécessaire pour garantir les dépôts et la stabilité financière en général".

Dorothée Balsan