BFM Business

La BCE devrait prolonger son "quantitative easing"

La BCE devrait poursuivre son programme.

La BCE devrait poursuivre son programme. - Daniel Roland - AFP

L'institution devrait annoncer jeudi prochain une prolongation de son programme d'achats d'obligations au delà du mois de mars. Mais, selon Reuters, la BCE devrait aussi préciser la date à laquelle elle compte cesser ce soutien à l'économie de la zone euro.

La BCE va faire passer deux messages importants jeudi prochain. Tout d'abord, la Banque centrale européenne devrait annoncer une prolongation de son programme d'achats d'obligations au delà du mois de mars, selon l'agence Reuters. Une décision inéluctable face à la faiblesse de l'inflation sous-jacente et la montée du risque politique.

Mais l'autre message que compte faire passer la banque centrale c'est que cette prolongation aura une fin. "Il est nécessaire d'envoyer un signal, entre autres aux faucons (partisans de la rigueur monétaire, ndlr), sur le fait que nous ne vivrons pas éternellement avec le QE", a expliqué une source à Reuters.

Modalité de la prolongation

C'est pourquoi la BCE réfléchit sur plusieurs scénarios. Selon Reuters, le premier serait une prolongation de 6 mois à hauteur de 80 milliards d'euros d'achats d'actifs par mois. Le deuxième consisterait en une prolongation de 9 mois à hauteur de 60 milliards d'euros. Et le troisième serait de ne pas fixer de montant mensuel afin de s'adapter à la situation économique, avec simplement un plafond de 80 milliards d'euros par mois. Reuters précise qu'une solution consisterait à préciser que "le QE aura bien une fin, ce qui pourrait se faire dans le cadre du forward guidance, les indications sur l'orientation future de la politique monétaire données par la BCE".

D. L.