BFM Business

L'Ile-de-France aura-t-elle bientôt sa propre monnaie?

A Montreuil, les consommateurs auront le choix de payer leurs achats en monnaie locale ou en euros.

A Montreuil, les consommateurs auront le choix de payer leurs achats en monnaie locale ou en euros. - -

Un collectif basé à Montreuil va lancer le 30 novembre ses premiers billets "la Pêche" afin de favoriser l'activité locale. Une trentaine de commerçants vont participer à l'opération, en espérant pour la suite une extension à la région.

C'est en référence au passé maraîcher de la ville que le collectif citoyen Montreuil en Transition a baptisé sa monnaie locale "la Pêche". Après des mois de préparations, 70.000 billets seront mis en circulation le 30 novembre dans la cité de Seine-Saint-Denis.

Comme toutes les autres initiatives de ce genre, une vingtaine de monnaies locales existe déjà en France, la Pêche est destinée à encourager le commerce local. Concrètement, les consommateurs vont se rendre auprès de comptoirs d'échange pour troquer leurs euros contre des Pêches. Pour faciliter son usage, le taux de conversion adopté est d'un euro pour une Pêche.

Les coupures de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 Pêches sont de tailles identiques à celles de l’euro afin de faciliter la vie des commerçants et la tenue d’une caisse. Comme toutes monnaies, elles seront dotées de dispositifs anti-contrefaçons, comme l'impression en relief, l'insert métallique, le filigrane…

Valable auprès d'une trentaine de professionnels

Les Pêches pourront servir à faire ses courses chez les commerçants participant à l'opération ou encore payer des prestations auprès d'artisans, comme le coiffeur. Environ 30 professionnels ont rejoint le mouvement. Ils seront identifiés par affichettes et seront répertoriés sur le site de l'association. Mais une fois la monnaie lancée, le réseau de professionnels devrait s'étoffer.

Les défenseurs du projet et les élus locaux mettent en avant que cette nouvelle monnaie est un barrage à la mondialisation, au développement des paradis fiscaux et à la spéculation. En n'ayant cours qu'au niveau local, la Pêche va stimuler les échanges auprès des petits commerçants et des artisans, pour le plus grand bénéfice de la production francilienne.

Montreuil est la première ville d'Ile-de-France à tenter l'expérience de la monnaie locale. Mais le projet a été conçu pour être facilement duplicable. L'objectif du collectif est donc de séduire d'autres villes afin de donner une envergure régionale à leurs Pêches.

Coralie Cathelinais