BFM Business

"L'Europe est au bord de la désintégration"

"Yánis Varoufákis était ce lundi l'invité de BFM Business et de RMC-BFMTV. L'ancien ministre grec des Finances est venu parler de l'état de la zone euro à l'occasion de la sortie de son nouveau livre "Et les faibles subiront ce qu'ils doivent? Comment l'Europe de l'austérité menace la stabilité du monde"."

"L'Europe est au bord de la désintégration". Sur BFM Business et RMC-BFMTV, Yánis Varoufákis a été franc. D'après lui, l'Europe est en train de subir un éclatement économique. Pour l'ancien ministre grec des Finances, "depuis 2008, il y a une rupture dans une union économique qui a été très mal conçue. La zone euro a été mal conçue, cette architecture n'est pas stable. Elle ne peut pas faire face aux crises".

Pour autant, Yánis Varoufákis ne prône pas un abandon de la zone euro, "sinon nous allons rentrer dans une nouvelle crise des années 30". D'après ce dernier, "nous avons le devoir de réparer la zone euro et c'est assez simple, mais nous avons besoin de la volonté politique qui s'impose et d'une entente entre la France et l'Allemagne".

"Je ne voterais pas la loi travail"

Car en effet, pour l'ancien ministre, le fond du problème est le manque d'entente entre les deux pays. "Paris et Berlin n'arrivent pas à se mettre d'accord sur les façons de stabiliser la zone euro". Lui-même prône un grand plan de relance à l'échelle européenne.

Par ailleurs, Yánis Varoufákis a été très clair sur les réformes en débat en France. "Si j'étais député, je ne voterais pas la loi travail". L'ancien ministre explique, en effet, que "le FMI nous dit que les réformes structurelles ne fonctionnent pas en période de récession rampante. L'élasticité du marché travail ne mènera pas à une augmentation de la productivité mais à davantage de conflits sur le marché du travail. Il faut penser à des réformes du marché du travail une fois que l'investissement augmente".

D. L.