BFM Business

L'éruption d'un volcan perturbe le trafic aérien en Europe

Le trafic aérien en Europe du Nord est fortement perturbé à cause de l'éruption d'un volcan en Islande (photo), dont le nuage de cendres s'est propagé sur les îles britanniques. /Photo prise le 14 avril 2010/REUTERS/Garde-côtes islandais/Arni Saeberg/HO

Le trafic aérien en Europe du Nord est fortement perturbé à cause de l'éruption d'un volcan en Islande (photo), dont le nuage de cendres s'est propagé sur les îles britanniques. /Photo prise le 14 avril 2010/REUTERS/Garde-côtes islandais/Arni Saeberg/HO - -

par Kylie MacLellan LONDRES - Le trafic aérien en Europe du Nord est fortement perturbé à cause de l'éruption d'un volcan en Islande, dont le nuage...

par Kylie MacLellan

LONDRES (Reuters) - Le trafic aérien est suspendu sur une grande partie de l'Europe du Nord et de l'Ouest en raison d'un nuage de cendres qui s'est formé après l'éruption mercredi d'un volcan en Islande.

Les perturbations pourraient se prolonger pendant 48 heures, a déclaré l'agence européenne de contrôle aérien Eurocontrol. Un vulcanologue a estimé que les cendres pourraient poser des problèmes par intermittence au trafic aérien dans les six mois à venir si l'éruption continue.

Le nuage, long de six à onze kilomètres, s'est déplacé durant la nuit vers le sud-est, entraînant l'annulation de tous les vols jusqu'à 05h00 GMT vendredi dans l'espace aérien britannique, hors cas d'urgence.

L'espace aérien a aussi été fermé en Norvège, en Finlande, dans le nord et l'ouest du Danemark et le nord de la Suède.

La suspension devait s'étendre en début de soirée à l'est du Danemark, au sud de la Suède, à l'Irlande hors espace océanique, ainsi qu'aux ciels d'Amsterdam, Rotterdam et Bruxelles, a précisé Eurocontrol.

Cette décision a des conséquences sur l'ensemble des grands aéroports du continent européen. Paris, Bruxelles, Amsterdam et Genève ont annoncé l'annulation d'un grand nombre de vols. Eurocontrol estime que le trafic commercial pourrait au final être réduit de 20 à 25% .

En France, le nuage de cendres doit arriver en fin de journée sur le nord du pays où au moins 25 aéroports vont être fermés, selon la direction générale de l'aviation civile. Les trois aéroports parisiens, Roissy-Charles-de-Gaulle, Orly et Le Bourget, fermeront au plus tard à 23h00.

PARTICULES

Un porte-parole de l'aéroport d'Heathrow, à Londres, a déclaré que 840 des 1.250 vols prévus jeudi avaient été annulés, affectant près de 180.000 passagers. Plus de 120.000 autres passagers ont été affectés ailleurs en Grande-Bretagne dans les aéroports de Gatwick, Stansted et Glasgow.

"Il y a un gros impact financier sur les lignes aériennes", a estimé John Strickland, directeur du transport aérien chez JLS consulting. "Nous tablons au moins sur un jour de travail envolé pour les compagnies aériennes.

Les cendres volcaniques contiennent des particules de verre et de roche pulvérisée qui peuvent endommager les moteurs et le fuselage des appareils.

En 1982, un avion de British Airways avait été victime d'une panne de moteurs en traversant un nuage de cendres au-dessus de l'Indonésie. L'appareil avait chuté avant que les moteurs ne redémarrent. Cet incident a incité l'industrie aéronautique à mettre en place des plans d'urgence internationaux qui ont été activés jeudi.

La décision de fermer l'ensemble de l'espace aérien britannique est sans précédent dans l'histoire contemporaine, indique le Service national du trafic aérien britannique (NATS). Même les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis n'avaient pas entraîné une suspension totale du trafic.

"La situation météorologique est telle que les cendres du volcan progressent lentement vers l'Est mais il n'y a pas beaucoup de vent, donc c'est très lent et très dense", a indiqué Brian Flynn, responsable-adjoint des opérations à Eurocontrol.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a dû annuler jeudi un déplacement à la ville de Mourmansk, située au nord du cercle arctique en Russie.

La compagnie ferroviaire Eurostar a dit avoir reçu des centaines d'appels de passagers bloqués souhaitant quitter la Grande-Bretagne ou s'y rendre.

L'espace aérien a également été fermé dans le nord de la Suède, obligeant les vols transatlantiques à emprunter une route plus au sud pour éviter les cendres, a déclaré un porte-parole de l'aéroport Arlanda à Stockholm.

En Norvège, tout le trafic au départ et à destination de l'aéroport principal d'Oslo a été suspendu dès 08h00 GMT. Tout l'espace aérien danois sera fermé à partir de 16h00 GMT.

Rédactions de Londres, Dublin, Amsterdam, Bruxelles, Oslo, Stockholm, Helsinki et Paris, Clément Dossin, Jean-Stéphane Brosse et Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser