BFM Business

L'économie française montrait d'encourageants signes de reprises... en octobre

-

- - AFP

Le déficit commercial de la France s'est fortement réduit en octobre et la production industrielle est repartie en nette hausse après un fléchissement en septembre.

Si le mouvement des gilets jaunes aura probablement un impact sur l'économie française, cette dernière semblait reprendre des couleurs depuis quelques semaines. Deux indicateurs clés montraient en effet pour le mois d'octobre une reprise encourageante: le déficit commercial et la production industrielle.

Le déficit commercial d'abord. Il s'est réduit en octobre de 1,4 milliard d'euros pour tomber à 4,1 milliards d'euros, dans un volume d'échanges en augmentation, ont rapporté vendredi les douanes. Dans le détail, les exportations se sont amplifiées de 2,5 milliards d'euros, tirées par les livraisons d'avions, de bateaux et la pharmacie, tandis que les importations n'ont progressé que de 1,2 milliard d'euros.

"Le solde commercial s'améliore considérablement pour les produits de l'industrie aéronautique du fait de ventes très élevées et d'une stagnation des achats", ont constaté les douanes, qui ont aussi enregistré un "pic de livraisons pour les paquebots, bateaux de croisière et navires similaires".

Géographiquement, "la balance commerciale s'améliore considérablement vis-à-vis de l'Amérique", continent avec lequel les échanges sont excédentaires, notamment aux Etats-Unis.

La production manufacturière s'est aussi redressée

Enfin, la production industrielle de la France est repartie en nette hausse en octobre après son fléchissement de septembre, rebondissant de 1,2%, grâce à un redémarrage dans la quasi-totalité des secteurs, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

Ce rebond de la production industrielle en octobre fait suite à un recul révisé à 1,6% en septembre (contre -1,8% en première estimation). Il s'avère nettement supérieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur +0,7%.

La seule production manufacturière (hors énergie) s'est elle aussi redressée en octobre, s'inscrivant en hausse de 1,4% après sa contraction de septembre, dont l'ampleur a également été révisée, à -1,9%, contre -2,1% estimé initialement. 

Le redressement d'octobre risque cependant de ne pas se poursuivre en novembre, mois notamment marqué par la mobilisation des "Gilets jaunes" dont les actions de blocage ont pu entraîner des problèmes d'approvisionnement pour certains secteurs, ainsi que par une semaine de grève dans certaines raffineries du groupe Total. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco