BFM Business

L'Assemblée nationale relance une mission d'information sur le Brexit

L'hémicycle de l'Assemblée nationale (image d'illustration)

L'hémicycle de l'Assemblée nationale (image d'illustration) - Thomas Samson - AFP

Sous l'impulsion de son président, François de Rugy, l'Assemblée nationale a relancé une mission d'information sur le Brexit.

Le suivi des négociations mais aussi l'avenir des relations de l'Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni seront au menu des travaux de cette mission composée de 29 membres (16 LREM, 5 LR, 2 MoDem, 2 Constructifs, 2 Nouvelle Gauche, 1 LFI, 1 communiste).

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a donné jusqu'à début décembre au Royaume-Uni pour avancer sur les dossiers prioritaires liés au divorce, sans quoi il ne pourra pas proposer aux dirigeants des 27 de donner leur feu vert au passage à la deuxième phase des négociations lors d'un prochain sommet européen mi-décembre.

Sous la précédente législature, une mission d'information présidée par Claude Bartolone (PS), alors à la tête de l'Assemblée, avait planché pendant environ six mois sur les suites du référendum britannique et le suivi de la négociation.

Ses membres avaient appelé mi-février à privilégier l'intérêt de l'Union européenne dans les discussions sur le Brexit, en préconisant une approche globale des négociations, un refus d'octroyer une situation plus avantageuse à Londres, et une négociation dans un temps limité.

Ces députés avaient invité à veiller à ce que "le résultat des négociations n'affaiblisse pas la capacité à faire progresser le projet européen, mais qu'au contraire l'on puisse capitaliser sur cette expérience douloureuse".

Dans le cadre de cette mission, lancée en juillet 2016, trente personnalités avaient été entendues par les élus, qui s'étaient aussi déplacés à Londres, Bruxelles, Berlin et Francfort.

A.M. avec AFP