BFM Business

L'arrêté de catastrophe naturelle signé après la tempête Xynthia

Route inondée près de La Faute-sur-Mer, en Vendée. Après le passage de la tempête Xynthia, l'arrêté de catastrophe naturelle a été signé lundi par les ministres de l'Economie, du Budget et de l'Intérieur pour les quatre départements qui avaient été placés

Route inondée près de La Faute-sur-Mer, en Vendée. Après le passage de la tempête Xynthia, l'arrêté de catastrophe naturelle a été signé lundi par les ministres de l'Economie, du Budget et de l'Intérieur pour les quatre départements qui avaient été placés - -

PARIS - Après le passage de la tempête Xynthia, un arrêté de catastrophe naturelle a été signé lundi par les ministres de l'Economie, du Budget et...

PARIS (Reuters) - Après le passage de la tempête Xynthia, un arrêté de catastrophe naturelle a été signé lundi par les ministres de l'Economie, du Budget et de l'Intérieur.

L'arrêté reconnaît l'état de catastrophe naturelle pour les quatre départements qui avaient été placés en "vigilance rouge" par Météo France: Charente-Maritime, Vendée, Deux-Sèvres et Vienne.

L'arrêté sera publié mardi au Journal officiel, ce qui enclenchera le processus d'indemnisation des victimes et servira de base pour le versement des primes d'assurance.

Le ministère de l'Economie précise que les procédures de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle ne se limiteront pas aux quatre départements les plus touchés.

La tempête a balayé tout le territoire d'Ouest en Est, de samedi soir à dimanche après-midi. D'importants dégâts ont été recensés, notamment, dans les Pyrénées.

Les communes sinistrées de ces départements doivent "déposer rapidement leur demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle" qui seront "instruites dans les plus brefs délais", selon Bercy.

Il concerne toutes les communes de Charente-Maritime et de Vendée "au titre des inondations, coulées de boue, mouvements de terrain et chocs mécaniques liés à l'action des vagues".

Pour toutes les communes des Deux-Sèvres et de la Vienne, il est pris "au titre des inondations, coulées de boue et mouvements de terrain".

Selon un bilan encore provisoire, la tempête Xynthia a fait au moins 51 morts en France.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse