BFM Business

L'Allemagne signe sa plus forte croissance depuis 2011

La consommation des ménages allemands a été le principal soutien de la croissance allemande.

La consommation des ménages allemands a été le principal soutien de la croissance allemande. - Odd Andersen - AFP

Selon une première estimation, le PIB allemand a progressé de 1,9% l'an passé, grâce notamment à la bonne tenue de la consommation des ménages.

Si la croissance française peine à décoller, celle de l'Allemagne passe clairement la seconde. Selon une première estimation de Destatis, le PIB de la première économie européenne a augmenté de 1,9% sur l'année écoulée, plus dynamique que celle de 1,7% en 2015 et de 1,6% en 2014. C'est tout simplement le chiffre le plus élevé depuis 2011.

Il s'agit néanmoins encore d'une première estimation pour 2016, encore susceptible d'être révisée quand la croissance du quatrième trimestre sera exactement connue en février.

"En 2016, l'Allemagne a poursuivi sur le chemin de la croissance", a résumé le président de Destatis, Dieter Sarreither, lors d'une conférence de presse à Berlin.

3.134 milliards d'euros de PIB

La croissance 2016 est d'un demi-point de pourcentage plus importante que la moyenne des dix dernières années, a précisé Destatis.

En valeur nominale, le PIB de l'Allemagne, qui était passé en 2015 pour la première fois au-dessus des 3.000 milliards d'euros, a atteint 3.134 milliards d'euros en 2016.

Les comptes publics du pays, englobant ceux de l'État fédéral, des États régionaux, des communes et des caisses de sécurité sociale, sont ressortis en excédent de 0,6% du PIB, a également indiqué Destatis.

Le commerce extérieur moins stimulant

Confirmant une évolution de l'économie allemande à l'oeuvre depuis désormais plusieurs années, la consommation s'est révélée être son principal soutien, avec une hausse de 2% des dépenses privées et de 4,2% de celles de l'État, notamment pour financer l'accueil de centaines de milliers de réfugiés arrivés en Allemagne.

Longtemps seul moteur économique de l'Allemagne, le commerce extérieur a été moins stimulant, puisque les exportations ont augmenté de 2,5% sur l'année, mais parallèlement les importations ont aussi été plus importantes que l'année précédente, de 3,4%. 

J.M. avec AFP