BFM Business

L'Allemagne doit se réformer au risque de devenir "l'homme malade"

BFM Business

C'est un discours bien éloigné de celui sur le sacro-saint modèle allemand qu'a tenu Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), ce vendredi 16 mai.

"L'Allemagne doit entreprendre des réformes", faute de quoi, le pays pourrait devenir "l'homme malade de l'Europe" dans cinq à dix ans, a-t-il déclaré, après l'annonce d'une croissance allemande à seulement 0,1% au premier trimestre 2013.

Selon Jörg Asmussen, qui est un ancien secrétaire d'Etat du ministères des Finances allemand, le pays doit revoir son système éducatif, et ses politiques énergétiques et fiscales.

A.D. avec AFP