BFM Business

Juppé jugé plus crédible que Sarkozy et Fillon sur les questions d'économie 

Face à François Fillon et à Nicolas Sarkozy, Alain Juppé est plus crédible pour mener des réformes pour deux sympathisants de gauche sur trois.

Face à François Fillon et à Nicolas Sarkozy, Alain Juppé est plus crédible pour mener des réformes pour deux sympathisants de gauche sur trois. - Nicolas Tucat - AFP

Alors que la confiance des Français dans leur économie est au plus bas, le cabinet Odoxa a cherché à savoir lequel des candidats à la primaire UMP était le plus crédible auprès de toute la population. Le maire de Bordeaux arrive largement en tête… grâce aux sympathisants de gauche.

Réduire le chômage, diminuer la dépense publique, faire baisser les impôts ou mener des réformes structurelles… Selon le rapport d'Odoxa pour BFM Business, Challenges et Aviva Assurances du mois de novembre, ces mesures sont de plus en plus populaires en France.

"Si des écarts gauche-droite existent toujours, il est très spectaculaire de voir désormais une large majorité de sympathisants de gauche (plus de 64%) approuver chacune de ces mesures, y compris celles concernant l’alignement des régimes spéciaux de retraite (64%) ou les réformes de la sécurité sociale ou de l’indemnisation chômage (68%)", s'étonne Gaël Sliman, Président d'Odoxa.

Nicolas Sarkozy reste en tête chez les sympathisants de droite

Et à qui feront confiance les Français pour mener à bien ces réformes en 2017? Odoxa a demandé, pour chaque mesure, si François Fillon, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé seraient les plus aptes à la mener à terme. En général, Alain Juppé l'emporte de loin… Mais à condition de prendre en compte la totalité de la population.

Le maire de Bordeaux est de loin le cadre UMP le plus populaire auprès des sympathisants de gauche (entre 57 et 66% selon les mesures). Parmi les sympathisants de droite, donc ceux qui seront invités à voter lors des primaires, Nicolas Sarkozy reste le plus populaire.

Les sympathisants de gauche perdent le moral

Du côté de l'exécutif, l'intervention télévisée de François Hollande, diffusée la veille du sondage, n'a pas convaincu les Français. Au contraire, ils sont encore plus nombreux à se montrer pessimistes quant à l'avenir du pays.

Selon le sondage, à la question "Depuis ces dernières semaines, être vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l'avenir de la situation économique" dans le pays, 87% des personnes interrogées se sont déclarées "moins confiantes", contre 83% le mois dernier.

Ce mois-ci, ce sont plutôt les sympathisants de gauche qui perdent le moral, puisqu'ils ne sont plus que 27% à se dire plutôt plus confiants, contre 37% le mois dernier. Ils restent cependant beaucoup plus confiants que les sympathisants de droite, qui ne sont plus que 4% à se dire plutôt plus confiants.

J.S