BFM Business

Impôts: le gouvernement promet la stabilité fiscale!

Malgré les couacs fiscaux, le gouvernement affirme garder un cap

Malgré les couacs fiscaux, le gouvernement affirme garder un cap - -

Réforme de la fiscalité de l'épargne, taxe sur l'excédent brut d'exploitation, niches fiscales, TVA réduite, et aujourd'hui écotaxe... Pas une semaine ne passe sans que le gouvernement doive supprimer ou aménager un projet fiscal. Et pourtant, dans les cabinets ministériels, on assure garder le cap.

Le promesse de la stabilité. Une fois de plus, elle sera formulée lors des Assises de la Fiscalité qui auront lieu avant la fin de l'année, et lors d'une rencontre à l'Elysée avec les organisations patronales. François Hollande aimerait formaliser avec eux un pacte de confiance.

Aprés les couacs fiscaux à répétition, il y a une volonté de clarifier les choses. Si on change tout le temps, cela ne marchera pas, nous assure-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat. A Bercy, on ne veut surtout pas parler de reculade et on joue la carte du pragmatisme : "On préfère les bons compromis aux mauvais résultats", explique-t-on dans dans l'entourage de Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget.

Politique de l'offre

Malgré le brouillard qui s'est installé, on assure à Bercy qu'on garde le cap, celui d'une politique de l'offre, et la methode, celle de la concertation.

Un discours quasi inaudible dans le climat fiscal actuel. Car c'est bien là toute la difficulté du gouvernement : pour apaiser, il supprime ou amende des projets fiscaux. Ce qui ne fait que brouiller le message de stabilité.

Mathieu Jolivet