BFM Business

Hollande veut soutenir la création d'entreprises dans les cités

François Hollande, ce lundi, à l’Elysée, pendant son discours de clôture des Assises de l'entrepreneuriat.

François Hollande, ce lundi, à l’Elysée, pendant son discours de clôture des Assises de l'entrepreneuriat. - -

Allègements fiscaux, aides à la création de PME, entrée de l'entreprise dans l'école... C'est toute une batterie de mesures en faveur de la création d'entreprises qu'a présenté ce lundi François Hollande en clôture des Assises de l'entrepreneuriat, à l’Élysée.

Soutenir la création d’entreprise. Devant un parterre de 300 entrepreneurs réunis à l’Elysée dans le cadre des Assises de l'entrepreneuriat, François Hollande a annoncé ce lundi une série de mesures de « simplification pour renforcer l'esprit d'initiative, l'investissement et l'emploi ».
Le chef de l’Etat a d’abord ciblé les quartiers défavorisés, avec la mise en place par la Banque publique d’investissement d’un financement de la création d'entreprises dans les cités. Ce « nouvel outil » devrait être opérationnel dès cet été.

Promotion de « l’esprit d’entreprendre »

Le président de la République a par ailleurs annoncé le lancement d’un programme destiné à ouvrir les Français au monde de l'entreprise de la classe de « sixième à la terminale » dans tous les établissements du pays. Une façon de promouvoir « l’esprit d’entreprendre ». Il a insisté sur l'intérêt de laisser les chefs d'entreprise accéder aux établissements scolaires pour attirer les jeunes vers l'entreprise, décrivant cette approche comme « la première étape vers l'emploi et peut-être même vers la création d'une activité ». Enfin, un dispositif « Entrepreneur étudiant » permettra à ceux qui créent une entreprise à l'issue de leurs études de continuer à bénéficier du statut d'étudiant pour leur couverture sociale et de disposer d'un refinancement de leur prêt étudiant
Pour attirer de nouveaux entrepreneurs étrangers en France, le gouvernement prévoit en outre de créer un « visa entrepreneur » à destination des étrangers porteurs d'un projet innovant. Ce titre de séjour bénéficiera d'une procédure accélérée.

Une fiscalité plus incitative

Concernant les entreprises déjà existantes, François Hollande a annoncé toute une série de mesures visant à assouplir leur fiscalité : réforme de l’assurance-vie pour favoriser l'investissement en actions, extension du PEA en faveur des PME en consacrant à ces sociétés des versements supplémentaires allant jusqu'à 75 000 euros… Le chef de l’Etat prévoit également une aide pour les PME française à l’étranger, via les services d’un « incubateur » chargé de les aider à trouver des marchés et des débouchés.
Enfin, pour calmer le mouvement d’humeur des « pigeons », ces entrepreneurs échaudés à l’automne par la menace gouvernemental d’un durcissement fiscal sur leur statut, François Hollande a promis un allègement de charges, via notamment des abattements fiscaux sur les plus-values lors de cessions d’entreprises ou de départs en retraites.

Philippe Gril avec agences