BFM Business

Hollande salue la baisse des taux décidée par la BCE

La BCE a finalement sorti les armes face à la faible inflation.

La BCE a finalement sorti les armes face à la faible inflation. - -

La Banque centrale européenne a décidé, ce jeudi 5 juin, d'abaisser à la fois son taux de refinancement et son taux de dépôt, afin de riposter à la faiblesse de l'inflation en zone euro. François Hollande a, lui, salué cette décision.

Sans grande surprise, la Banque centrale européenne est passée à l'action ce jeudi 5 juin 2014. La BCE a ainsi décidé de baisser son taux de refinancement, c'est-à-dire le principal taux de prêt aux banques, de 0,10%. Ce taux atteint désormais 0,15% soit son plus bas historique.

Des annonces qui ont ravi le président de la République François Hollande."Je voudrais saluer les décisions que la Banque centrale européenne a prises aujourd'hui en baissant les taux d'intérêt et améliorant le financement de l'économie", a-t-il déclaré à l'issue d'un sommet du G7 à Bruxelles.

"La Banque centrale a compris que le danger, ce n'est pas l'inflation, c'est précisément la déflation", a-t-il ajouté en estimant que l'institut de Francfort avait "compris" qu'il fallait faciliter l'accès aux liquidités des banques pour relancer la croissance. De son côté, Michel Sapin, le ministre de l'Economie, a affirmé qu'il "veillera à ce que les entreprises françaises trouvent auprès de leurs banques, ou directement sur les marchés financiers, les prêts à faible coût dont elles ont besoin".

Derrière cette action somme toute très classique de politique monétaire, la BCE a déclenché une mini-révolution en diminuant également son taux de dépôt (le taux auquel elle rémunère les dépôts logés en son sein par les banques commerciales) de 0,10% qui, du coup, devient négatif à -0,10%. Une décision inédite pour une grande banque centrale.

A la suite de cette annonce l'euro a commencé à dégringoler à 1,356 dollar contre 1.360 dollar auparavant.

cours de l'Euro/dollar

Crédit photo: capture d'écran yahoofinance.com

En finir avec la faiblesse de l'inflation

Ces baisses de taux incitent ainsi les banques à prêter davantage, en diminuant le coût de leurs emprunts auprès de la BCE et, dans le même temps, en taxant les liquidités mises en sommeil chez la banque centrale. Ce qui pousse les établissements à utiliser leur cash d'une façon productive.

Par ailleurs, ces deux mesures sont toutes deux susceptibles de tirer vers le bas le niveau de l'euro, dont le cours élevé face au dollar pèse également sur l'inflation.

La BCE va-t-elle muscler encore davantage son action? Son président Mario Draghi apportera la réponse dans quelques minutes lors de sa conférence de presse. La BCE a déjà indiqué dans son communiqué sur les taux que d'autres mesures vont être annoncées.

>> Suivez dès 14h30 en direct sur BFM Business et BFMbusiness.com la conférence de presse de Mario Draghi.

|||sondage|||1935

Julien Marion avec agences