BFM Business

Hollande: "pas d'impôts supplémentaires pour les ménages"

Lors de la conférence de presse du 16 mai, François Hollande a quelque peu botté en touche sur la question de la CSG.

Lors de la conférence de presse du 16 mai, François Hollande a quelque peu botté en touche sur la question de la CSG. - -

Lors de sa conférence de presse, le chef de l'Etat a rappelé les réformes fiscales déjà adoptées et a confirmé un rapprochement des assiettes de l'impôt sur le revenu et de la CSG. Il s'est aussi engagé à ne pas augmenter les impôts des ménages.

"Nous ne pouvons pas demander des impôts supplémentaires aux ménages en 2014", a estimé François Hollande lors de sa conférence de presse de ce 16 mai.

"L'idée sera de ne pas augmenter un taux de prélèvement sur les ménages", a-t-il précisé. Seuls les taux de TVA augmenteront pour financer le crédit d'impôt compétitivité, a reconnu le chef de l'Etat.

Par ailleurs, où en est la grande réforme fiscale annoncée lors de la campagne présidentielle ? A cette question, François Hollande a quelque peu botté en touche, ce 16 mai lors de sa conférence de presse, en rappelant les mesures déjà votées: rapprochement des "règles entre l'imposition du capital et du travail, renforcement de la progressivité de l'impôt sur le revenu avec la suppression de niches fiscales et le rapprochement des assietets de la CSG et de l'impôt sur le revenu".

"Il y aura de nouvelles mesures pour rapprocher les assiettes", a-t-il annoncé. De même, il a confirmé que les partenaires sociaux seront saisis de la question de l'évolution de la CSG lors de la conférence sociale de juin.

Sur la question de la taxe sur les hauts revenus, il a regreté la censure du Conseil constitutionnel mais a confirmé qu'une nouvelle taxe entrera bien en vigueur dans les prochains mois.

A LIRE AUSSI:

>> François Hollande: "Ce sont les entreprises qui créent les emplois"

>> Retraites: Pour Francois Hollande, "il faudra travailler un peu plus longtemps"

P.C.