BFM Business

Grève du personnel navigant d'Air France fin mars

Au moins deux syndicats d'Air France appellent à la grève du 28 au 31 mars pour protester contre des modifications voulues par la compagnie dans l'utilisation du personnel navigant sur les court et moyen-courriers. /Photo d'archives/REUTERS/Véronique Paul

Au moins deux syndicats d'Air France appellent à la grève du 28 au 31 mars pour protester contre des modifications voulues par la compagnie dans l'utilisation du personnel navigant sur les court et moyen-courriers. /Photo d'archives/REUTERS/Véronique Paul - -

PARIS - Au moins deux syndicats d'Air France appellent à la grève du 28 au 31 mars pour protester contre des modifications voulues par la compagnie...

PARIS (Reuters) - Au moins deux syndicats d'Air France appellent à la grève du 28 au 31 mars pour protester contre des modifications voulues par la compagnie dans l'utilisation du personnel navigant sur les court et moyen-courriers.

La CGT et Sud Aérien dénoncent la mise en place à marche forcée de "Neo", "New European Offer", le programme d'été d'Air France, qui débute fin mars.

"La direction d'Air France remet en cause les accords collectifs et modifie les règles d'utilisation du personnel. Les syndicats n'acceptent pas ce passage en force", a déclaré à Reuters Léon Crémieux, secrétaire national de Sud Aérien.

Neo va conduire la compagnie à réduire la présence de personnel à bord de certains appareils, augmenter le nombre de passagers et donc "densifier les tâches des hôtesses et des stewards", a-t-il expliqué. "Nous refusons cette dégradation des conditions de travail."

La CGT souligne que l'ensemble des personnels navigants commerciaux "sera concerné dans un avenir très proche avec la volonté de réouverture de l'accord collectif par la direction",

"En nous mobilisant tous fortement, nous saurons montrer à la direction notre détermination pour défendre notre métier", dit le syndicat dans un communiqué.

Fin février, quatre syndicats de pilotes d'Air France avaient appelé à la grève également concernant le projet Neo.

Le programme Neo prévoit une forte réduction des escales du transporteur aérien en province, ainsi qu'une baisse des effectifs du réseau court et moyen-courrier, qui reculeraient de 750 équivalents temps plein de 2009 à la fin 2011.

Selon La Tribune, Neo prévoit 54 millions d'euros d'économies sur le personnel de cabine.

Service France, édité par Gilles Trequesser