BFM Business

Fusionner les régions: combien d'économies?

-

- - -

François Hollande a annoncé lors de sa conférence de presse, vouloir attribuer de nouvelles compétences aux régions et en diminuer leur nombre vers "une quinzaine". Mais regrouper n'est pas forcément une énorme source d'économies.

Selon François Hollande, en 2014, l'administration doit en finir avec "les enchevêtrements, les doublons et les confusions". Il a notamment, mardi 14 janvier lors de sa conférence de presse, renvoyé à la prochaine loi de décentralisation qui doit être présentée en avril prochain en Conseil des ministres.

Le président a également expliqué que "le nombre de régions pourra évoluer". Sur RMC, ce mercredi 15 janvier, le député PS Thierry Mandon, également co-président du comité de simplification, a, lui, indiqué que l'idée est de passer de 22 régions à l'heure actuelle "à une quinzaine".

Enfin, les "départements devront redéfinir leur avenir", dixit François Hollande. "C’est ce qui s’est fait, notamment dans le Rhône avec Lyon".

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a d'ailleurs indiqué sur BFMTV mardi soir que les régions enclines à amorcer le mouvement bénéficieront de "bonus".

Des regroupements à l'impact financier modeste

De ce regroupement des collectivités, François Hollande espère tirer une peite partie des 50 milliards d'euros d'économies nécessaires sur la période 2015-2017.

Le problème est qu'il n'est pas sûr que la fusion des collectivités locales rapporte tant que cela. En avril dernier, les Alsaciens ont, lors d'un référendum, refusé le passage de sept collectivités locales à trois.

Le président de la région Alsace, Philippe Richert, ardent défenseur de ce projet, chiffrait alors à 30 millions d'euros sur cinq ans l'impact du regroupement des agences économiques et touristiques des trois collectivités.

Par ailleurs son cabinet expliquait alors à BFMBusiness.com que "seules les dépenses de fonctionnement seront réduites, à hauteur de 15 à 20 millions d'euros par an".

Des chiffres qui restent néanmoins modestes quand on sait que les transferts financiers entre l'Etat et les collectivités locales s'élèvent à environ 100 milliards d'euros par an, dixit le Budget 2014.

La rédaction