BFM Business

François Hollande va réduire les privilèges des ex-présidents

François Hollande va supprimer les privilèges auxquels il aurait pu avoir le droit à l'issue de son mandat.

François Hollande va supprimer les privilèges auxquels il aurait pu avoir le droit à l'issue de son mandat. - IAN LANGSDON - AFP

Le président français a tranché. Les ex-présidents de la République, dont les privilèges coûtent cher, vont être mis au régime. En tout cas François Hollande, puisque la mesure ne sera pas rétroactive.

François Hollande s'apprête à revoir les avantages accordés aux anciens chefs de l'État, annonce France Info ce vendredi. La décision ne s'appliquera toutefois qu'à lui-même puisque la mesure ne sera pas rétroactive, souligne le site internet. L'annonce officielle devrait intervenir en début de semaine prochaine.

Pour rappel, l’État verse aux anciens dirigeants une dotation annuelle de 65.000 euros bruts. Il met aussi à leur disposition une voiture avec deux chauffeurs, un appartement de fonction, sept collaborateurs ou encore du personnel de maison. Ils sont également membres à vie du Conseil constitutionnel, une fonction pour laquelle ils reçoivent 14.400 euros bruts (s’ils décident d’y siéger).

10 millions par an

Un rapport de la Cour des Comptes remis au président en 2014, et dévoilé par Médiapart mi-septembre, listait les privilèges des "ex" et en chiffrait l'impact en termes de dépenses publiques. Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, et Nicolas Sarkozy bénéficient ainsi d’avantages évalués à 10,3 millions d’euros par an.

Didier Migaud, le patron de la Cour des comptes, et Jean-Marc Sauvé, son homologue du Conseil d’État, préconisaient, dans un souci de "maîtrise de la dépense publique", de réduire la voilure: de "diminuer de moitié" le nombre de collaborateurs et d’employés de maison pour chaque ancien président, 10 ans après leur départ de l’Élysée. Mais aussi de supprimer la gratuité des transports, de même que les avantages alloués aux veuves et aux veufs (appartement, voiture avec chauffeur, transports gratuits, etc.).

N.G.