BFM Business

Les heures supplémentaires défiscalisées s'appliqueront dès janvier 2019

Edouard Philippe a précisé que cette mesure s'appliquerait également aux fonctionnaires.

Edouard Philippe a précisé que cette mesure s'appliquerait également aux fonctionnaires. - Thibault Camus-AFP

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de cotisations sociales, seront appliquées "dès janvier 2019", a précisé ce mardi à l'Assemblée nationale la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Édouard Philippe a précisé que cette mesure s'appliquera aux fonctionnaires.

Les heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de cotisations sociales s'appliqueront très rapidement, "dès janvier 2019", a précisé mardi à l'Assemblée nationale la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "Pas de taxes, pas de charges sur les heures supplémentaires dès janvier 2019", a déclaré la ministre. "C'est très demandé par les salariés (...) 60% des ouvriers et des employés le feront", a-t-elle ajouté lors des questions au gouvernement.

Auparavant, toujours à l'Assemblée nationale, Édouard Philippe avait précisé que cette mesure s'appliquerait également aux agents de la fonction publique.

L'exonération de cotisations et d'impôts fut annulée par Hollande

Dans l'actuel budget 2019, le gouvernement avait déjà prévu de "désocialiser" (exonération de toutes charges sociales) les heures supplémentaires, c'est à dire d'exonérer ces heures de cotisations sociales salariales et patronales, autrement dit d'augmenter le net de cette prime. 

Mais cette fois, Emmanuel Macron est allé plus loin en annonçant que ces heures supplémentaires seront sans impôt, ni charges. C'est à dire qu'outre les exonérations de charges qui seront maintenues, ceux qui effectueront des heures supplémentaires en 2019, ne paieront pas d'impôt sur le revenu sur ces heures travaillées en plus. L'exonération des heures supplémentaires d'impôts et de cotisations sociales avait été une mesure phare de Nicolas Sarkozy, abrogée ensuite par François Hollande.

F.Bergé avec AFP