BFM Business

Florence Parly investit un milliard d'euros pour moderniser l'hébergement des soldats

Au total, 25 000 lits de soldats seront concernés par ces mesures qui s’inscrivent pleinement dans le cadre de la loi de programmation militaire « qui répare ».

Au total, 25 000 lits de soldats seront concernés par ces mesures qui s’inscrivent pleinement dans le cadre de la loi de programmation militaire « qui répare ». - Ludovic Marin - AFP

Lors d'une visite au 3e RPIMa de Carcassonne, la ministre des Armées a annoncé un plan de modernisation de l'hébergement des militaires. Chambres de quatre lits avec salle d'eau pour les militaires du rang et studios avec kitchenettes pour les cadres d'active.

Ce mercredi, Florence Parly s'est rendue à Carcassonne pour passer en revue les soldats du 3e régiment parachutiste d’infanterie de marine (RPIMa). Lors de cette visite, la ministre des Armées a annoncé un plan de modernisation de l'hébergement des militaires. "Un milliard d’euros sera investi sur la période de la LPM 2019-2025 pour améliorer, rénover et créer plus de 25 000 places", précise le ministère des Armées. 

Ce programme est un petite révolution. Fini les dortoirs où s'entassent des lits superposés. Les chambres collectives destinées aux jeunes engagés seront dimensionnées pour seulement 4 militaires au lieu de 8 actuellement. Cerise sur le gâteau, ces chambrées seront équipées de sanitaires privés. "L’époque du dortoir est révolue: il s’agit pour les jeunes engagés de disposer de leur propre espace personnel", annonce le ministère. 

Offrir un sommeil réparateur aux combattants

Les cadres d’active vivant seuls ne sont pas oubliés. Ils logeront dans de véritables studios comprenant chambres, kitchenettes, sanitaires privés. 3000 studios supplémentaires seront créés pour l'hébergement des cadres actuellement logés dans des chambres excédentaires de militaires du rang.

Les trois armes bénéficieront de ce programme. L'armée de Terre bénéficiera de 64% du plan, 15% pour l'armée de l’Air et 12% pour la Marine Nationale. Dans son communiqué, le ministère précise que 12% du budget sera dédié aux hébergements d’accueil temporaire et 5% pour les lycées militaires.

"La force au combat repose sur le moral des soldats et le moral repose lui-même sur la qualité des conditions de l’engagement, notamment la qualité de l’hébergement et des conditions de repos", a indiqué la ministre et ajoutant que "le sommeil est essentiel à la préparation opérationnelle des soldats". Les paras du 3e RPIMa sont les premiers à bénéficier de ce programme. La ministre a inauguré 105 nouveaux lits dans cette caserne trop exigu pour l'hébergement de ses 1200 militaires.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco