BFM Business

"D'ici 2 ans" la SNCF mettra sur les rails des trains à hydrogène

Pour réduire l'émission de polluants en agglomération et à la campagne, Guillaume Pepy, président de la SNCF, dévoile que des trains à hydrogène rouleront sur le réseau ferroviaire d'ici deux ou trois ans.

La fin du diesel est annoncé dans l'automobile bien sûr, mais bien avant dans les trains. Sur BFMTV/RMC, Guillaume Pepy, président de la SNCF, a annoncé que dans quinze ans seulement, plus aucun train roulant au diesel ne circulera sur le rail français. Actuellement, ils représentent 20% du parc.

Pour les remplacer, le groupe a l'intention de passer à des moteurs hybrides, mais aussi à l'hydrogène. Les premiers seront même sur rails d'ici deux à trois ans, a confirmé Guillaume Pepy. 

"D'ici quelques semaines, en mettant autour de la table six régions, l'Etat, Alstom et [la SNCF, NDLR], on va signer un contrat pour construire une quinzaine de trains à hydrogène". Ce projet a pour ambition de réduire le niveau de pollution aussi bien en ville qu'à la campagne. "Ces trains ne rejettent que de l'eau, pas de particule, pas de polluants,", précise Guillaume Pepy. 

Pour réduire encore plus la pollution en ville, la SNCF compte développer le parc de trains à motorisation hybrides. Ce système, identique à celui de l'automobile, couple des moteurs thermiques et électriques. "Il y a quatre moteurs dans un autorail, on en remplace deux par des batteries à haute puissance qui récupère l'énergie du freinage pour se recharger afin d'être actionnées dans les agglomérations pour ne pas rejeter de polluant".

Le projet est plus avancé qu'on ne le pense. En 2018, Alstom, qui a mis au point un train bimode hydrogène en Allemagne, a annoncé son objectif d'en développer une version pour la France. 

Pascal Samama