BFM Business

Frais de taxis: Fleur Pellerin veut renforcer les contrôles

Fleur Pellerin veut éviter une nouvelle affaire Agnès Saal

Fleur Pellerin veut éviter une nouvelle affaire Agnès Saal - Alain Jocard - AFP

A la suite des dérapages de l'ex-présidente de l'INA, la ministre de la Culture a décidé de publier une circulaire concernant les bonnes pratiques sur les frais professionnels, rapporte RTL. Elle compte également mettre en place des contrôles plus rigoureux.

Fleur Pellerin veut que l'affaire Agnès Saal reste un cas isolé. Echaudée par le scandale provoqué par les notes de taxi de la désormais ex-présidente de l'INA, la ministre de la Culture procède à un rappel à l'ordre en bonne et due forme.

Fleur Pellerin va ainsi envoyer une circulaire à tous les établissements dépendant de son ministère (INA, musées, Opéra…), rapporte RTL. Un texte qui vise à rappeler le bon usage des frais professionnels. Par ailleurs, la ministre promet également de renforcer les contrôles.

Le cas Agnès Saal

Pour rappel, Agnès Saal avait été nommée en avril 2014 à la tête de l'INA en remplacement de Mathieu Gallet avant d'être poussée à la démission il y a un peu plus de mois à la suite de la polémique issue de ses frais de taxis. La haute fonctionnaire a ainsi dépensé plus de 40.000 euros de taxis en dix mois, dont 6.700 pour son fils qui disposait de son code de réservation auprès de la compagnie G7.

Une pratique qui pourrait néanmoins remonter à son précédent poste lorsqu'elle était directrice générale du centre national d'art et de culture Georges Pompidou. Le 4 juin dernier, le parquet de Créteil révélait, en effet, que des pièces transmises à la justice par le ministère de la Culture révélaient "des présomptions d'usage de taxi par l'ex-présidente de l'INA durant cette période".

Le ministère de la Culture avait également apporté au parquet des "pièces nouvelles" concernant des "frais de taxis indus" engagés par Agnès Saal lorsqu'elle était à la tête de l'INA, entre mai 2014 et avril 2015.

J.M.