BFM Business

Sous-préfectures : la Cour des Comptes dénonce un réseau "anachronique"

-

- - -

La Cour des Comptes a dénoncé un réseau de sous-préfectures fondé sur "la carte anachronique" des "arrondissements", dans son rapport annuel publié mercredi. Les usagers, eux, pointent un affaiblissement du service public.

Selon la Cour, l'arrondissement, dont le chef-lieu est la sous-préfecture, "a perdu sa consistance administrative en raison de la décentralisation et de la réorganisation de la réforme de l'Etat.

"Il faut adapter la carte des arrondissements aux réalités socio-démographiques"

La place des sous-préfectures a été "profondément affectée par les mutations démographiques, économiques et sociales", poursuit la Cour. "Des fonctions traditionnelles", comme le contrôle de la légalité et la délivrance des titres officiels, "leur ont été retirées", note-t-elle.