BFM Business

Sapin: la dette "n'atteindra pas" 100% du PIB

Le déficit est de 4% du PIB en 2014.

Le déficit est de 4% du PIB en 2014. - Kenzo Tribouillard - AFP

La dette publique a atteint un nouveau record à 2.037,8 milliards d'euros, soit l'équivalent de 95% de la richesse nationale. Mais le ministre des Finances se veut rassurant.

Manuel Valls avait en partie vendu la mèche mercredi. La France a enregistré en 2014 un déficit public équivalent à 4% de son Produit intérieur brut (PIB), après 4,1% en 2013, selon les comptes nationaux dévoilés ce jeudi 26 mars par l'Insee. Une bonne nouvelle, puisque le gouvernement tablait initialement sur 4,4%,

Mais la dette publique a néanmoins progressé de 84,4 milliards d'euros l'an passé pour atteindre 2.037,8 milliards d'euros, soit l'équivalent de 95% du PIB contre 92,3% un an plus tôt. un nouveau record. Pour autant, Michel Sapin reste optimiste. Le ministre des Finances se dit certain que la dette française "n'atteindra pas" le niveau de 100% du PIB.

Par comparaison, le déficit, qui agrège les soldes des comptes de l'Etat, des collectivités locales et des administrations de Sécurité sociale, représentait 4,1% de la richesse nationale fin 2013.

Délai de l'UE

Dans un communiqué, le ministre des Finances Michel Sapin souligne que les chiffres meilleurs que prévu de 2014 ouvrent "la perspective d'une révision à la baisse du déficit public en 2015, aux alentours de 3,8% du PIB" contre 4,1% prévu jusqu'à présent.

Le gouvernement tablait à l'origine sur un déficit public de 3,6% du PIB en 2014, une prévision portée à 3,8% au printemps puis 4,4% à l'automne quand il a révisé sérieusement à la baisse, de 0,9% à 0,4%, ses anticipations pour la croissance économique de l'année.

Invoquant les effets négatifs de la faiblesse de l'inflation et de la croissance, il avait dans le même temps renoncé à ramener ce déficit public sous 3% du PIB à l'horizon 2015. Cette décision a été entérinée par l'Union européenne, qui a accordé un nouveau délai, le troisième en l'espace de six ans, à la France pour y parvenir, cette fois en 2017, avec une première étape à 4,1% fin 2015.

Dans son communiqué, Michel Sapin indique que "le gouvernement est pleinement confiant dans sa capacité à ramener le déficit public sous 3% d'ici 2017, tout en confortant la reprise de l'activité et en finançant ses priorités."

D. L. avec agences