BFM Business

Retraites des fonctionnaires: l'Etat met de plus en plus la main à la poche

L'Etat doit remettre la main à la poche pour financer 7 retraites sur 10.

L'Etat doit remettre la main à la poche pour financer 7 retraites sur 10. - -

Le Conseil d'orientation des retraites rend public, ce mardi 26 novembre, un rapport montrant que les cotisations des fonctionnaires ne financent qu'un quart des pensions. L'Etat doit verser 37 milliards par an d'euros pour équilibrer le système.

Hasard du calendrier. Ce mardi 26 novembre, l'Assemblée nationale doit approuver en seconde lecture le projet de loi portant la réforme des retraites, lors d'un vote bloqué. Ce même jour, le Comité d'orientation des retraites (COR) va publier son dernier rapport.

Le texte livre un chiffre explosif: seulement 26% des pensions des fonctionnaires sont financées par des cotisations. Les 74% restants sont donc pris en charge par l'Etat qui, selon le cas, apporte une contribution ou une subvention d'équilibre. Selon Le Figaro, ce dernier chiffre représenterait un montant de 37,3 milliards d'euros par an pour les finances publiques.

Plus de retraités que d'actifs

Le phénomène, s'il est loin d'être nouveau, a pris de l'ampleur ces dernières années. Dans le cas du régime de la fonction publique d'Etat, le COR, dans son précédent rapport de janvier 2013, montrait que la subvention d'équilibre représentait déjà 65,4% des pensions en 2011 contre 58,5% en 2009.

Par comparaison, le régime de base des salariés du privé, géré par la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse), est financé à hauteur de 83% par les cotisations salariales et patronales. Il est vrai également que l'Etat est un employeur et qu'il est donc normal qu'il acquitte des cotisations.

Ce déséquilibre financier qui touche les régimes des fonctionnaires s'explique en grande partie par la chute du nombre d'actifs. Ainsi, à fin 2012, on dénombrait, dans la fonction publique d'Etat 2,3 millions de retraités pour 2,1 millions d'actifs.

J.M.