BFM Business

Nicole Bricq: l'accord à l'OMC "peut peser sur 5 à 10% des exportations"

Nicole Bricq a salué "l'accord historique trouvé à l'OMC, le 7 décembre dernier.

Nicole Bricq a salué "l'accord historique trouvé à l'OMC, le 7 décembre dernier. - -

La ministre du Commerce extérieur était l'invitée de BFM Business, ce lundi 9 décembre. Elle est notamment revenue sur l'accord historique trouvé deux jours auparavant au sein de l'Organisation mondiale du Commerce.

L'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) a noué, samedi 7 décembre à Bali, un accord historique permettant de relancer le cycle de négociation de libéralisation des échanges démarré il y a plus de douze an à Doha, en 2001.

Invitée de BFM Business, ce lundi 9 décembre, la ministre du Commerce extérieure, Nicole Bricq est revenu sur cet accord "historique" et a également passé en revue plusieurs autres sujets brûlants de l'actualité.

> Accord à l'OMC

"Il était essentiel que l'OMC survive à ses difficultés" a déclaré Nicole Bricq, saluant les efforts de l'ancien directeur général de l'organisation, Pascal Lamy.

Elle a également félicité son successeur, le Brésilien Roberto Azevedeo. "On s'est moqué de lui parce qu'il avait des larmes aux yeux mais on n'imagine pas les efforts qu'il a dû fournir depuis des mois".

La ministre a expliqué que l'accord signé à Bali peut, pour la France "peser sur 5 à 10% des exportations". Selon elle "les PME ont tout à gagner à la facilitation du commerce extérieur", expliquant que le texte va "aplanir les procédures douanières".

> Restructuration d'EADS

L'avionneur européen a annoncé, ce lundi 9 décembre, la suppression de 5.800 postes dans ses divisions de défense et d'aérospatial. Nicole Bricq ne s'en est pas alarmée.

"Je note que sur tout ce qui est civil [le groupe] marche très bien et si quelqu'un crée des emplois en France, c'est bien Airbus". Elle a affirmé que le groupe a créé 15.000 emplois, sans préciser sur quelle période."Et si j'ai bien compris, ils ont même du mal à pourvoir ces emplois", a-t-elle ajouté. "Il y a une restructuration, il faut qu'elle se passe le mieux possible".

> Déficit commercial

Interrogée sur le niveau de la balance commerciale pour cette année, Nicole Bricq a indiqué que "compte tenu des derniers résultats", "nous sommes dans la ligne pour arriver à -60 milliards d'euros au lieu de -74 milliards d'euros en 2012".

Pour 2014, elle compte continuer à réduire le déficit, rappelant que son objectif sur l'ensemble du quinquennat de François Hollande est "d'arriver à l'équilibre hors énergie".

J.M.