BFM Business

Macron ironise sur la France "qui aime la finance magique"

Devant les maires de France réunis à Paris, le chef de l'État a réaffirmé sa volonté de faire participer les collectivités à l'effort de réduction de la dépense publique.

Lors de son discours devant les maires réunis en congrès, ce jeudi, Emmanuel Macron a de nouveau assuré que la réduction de la dépense publique était une priorité, et que les collectivités devraient participer à l'effort.

"J'aurais pu vous dire que tout va bien, que nos finances ne sont plus un problème, que le déficit peut continuer à filer", a ainsi déclaré le chef de l'État. "Mais je ne serais pas responsable (...) Nous avons cette responsabilité en partage".

Avant d'ironiser sur l'attitude de toutes les parties concernées: "Notre pays aime la finance magique", a-t-il affirmé, déplorant que "l'économie soit toujours le problème de l'autre".

Y.D.