BFM Business

Le sevrage tabagique mieux remboursé à partir du 1er novembre

Les fumeurs  pourront accéder aux outils de sevrage tabagique plus facilement.

Les fumeurs pourront accéder aux outils de sevrage tabagique plus facilement. - Denis Charlet - AFP

Le forfait de remboursement des substituts à la nicotine passera à 150 euros par an pour tous les fumeurs à partir du 1er novembre, a annoncé ce lundi le ministère de la Santé.

Marisol Touraine n'aura pas tardé à tenir ses promesses. Le forfait de remboursement des substituts nicotiniques va passer à compter de ce mardi 1er novembre à 150 euros par an pour tous les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer. Cette somme forfaitaire était déjà accordée aux jeunes, aux personnes en situation de précarité et aux malades. Pour tous les autres, elle se limitait à 50 euros par an et par personne.

Cette annonce du ministère de la Santé coïncide avec le lancement mardi d'un "Moi(s) sans tabac", une opération destinée à inciter les fumeurs à arrêter de fumer pendant 30 jours.

"Une grande avancée pour 16 millions de fumeurs"

Selon le ministère, 110.000 Français se sont déjà inscrits à ce jour sur le site www.tabac-info-service.fr pour participer à cette opération inédite en France, inspirée d'une initiative britannique. Le nombre d'appels au 39 89, le numéro d'aide à l'arrêt a pour sa part doublé, passant de 3.641 en octobre 2015 à 6.073 appels en octobre 2016, selon le ministère.

Le triplement du forfait annuel de remboursement des substituts nicotiniques est destiné à faciliter l'accès des fumeurs aux outils de sevrage tabagique (patch, gomme, pastille, inhalateur...). "C'est une grande avancée pour les 16 millions de fumeurs" a souligné mardi la ministre de la santé, Marisol Touraine, précisant que la moitié des fumeurs voulaient arrêter de fumer.

Y.D. avec AFP