BFM Business

Le déficit de l'assurance-chômage sera plus gros que prévu en 2016

L'Unedic prévoit une légère baisse du chômage en 2016.

L'Unedic prévoit une légère baisse du chômage en 2016. - Fred Tanneau - AFP

L'Unédic, organisme gestionnaire de l'assurance-chômage, a revu à la baisse ses prévisions pour l'année 2016 en matière d'emploi. Conséquence: le déficit devrait s'élever à 4,2 milliards d'euros, soit bien plus que prévu.

Alors que les partenaires sociaux ont commencé à discuter d'une nouvelle convention, les derniers chiffres sur la situation financière de l'assurance-chômage montrent l'urgence de la situation.

L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, prévoit en effet une diminution de 25.000 chômeurs en 2016, une "légère baisse" liée essentiellement au plan massif de 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs annoncé par François Hollande.

Le chef de l'État avait annoncé en janvier qu'un dispositif à destination des demandeurs d'emploi les moins qualifiés serait mis en place. L'entrée en formation fait basculer les inscrits dans la catégorie D de Pôle emploi, nettement moins commentée chaque mois que la catégorie A. Ils ne sont alors plus considérés comme chômeurs car pas disponibles immédiatement.

Bientôt plus de 30 milliards d'euros de dette

Mais selon l'Unédic, en 2017, cette baisse serait "en partie atténuée par le retour en catégorie A des demandeurs d'emploi entrés en formation en 2016". L'organisme table tout de même sur 26.000 chômeurs de moins en 2017.

Ces prévisions plus pessimistes, conséquences notamment d'une révision à la baisse des prévisions de croissance (1,4% au lieu de 1,5%), devraient entraîner un déficit de 4,2 milliards d'euros pour le régime, nettement plus fort qu'escompté. En 2017, ce déficit s'améliorerait légèrement, à 3,6 milliards, et la dette culminerait à un record de 33,6 milliards (25,8 actuellement).

Y.D. avec AFP