BFM Business

Laurence Parisot : "je ne comprends pas les critiques sur Manuel Valls"

Laurence Parisot était l'invitée de BFM Business, ce lundi 31 mars.

Laurence Parisot était l'invitée de BFM Business, ce lundi 31 mars. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L'ancienne présidente du Medef était l'invitée de BFM Business, ce lundi 31 mars. Elle est revenue sur le changement de Premier ministre et les conséquences sur la politique économique de l'exécutif.

Le remaniement gouvernemental n'a jamais été aussi proche. Ce lundi 31 mars, Jean-Marc Ayrault a officiellement remis sa démission à François Hollande et Manuel Valls est, selon BFMTV, à deux doigts d'être nommé à Matignon.

Invitée sur BFM Business ce même jour, l'ancienne présidente du Medef, Laurence Parisot, a jugé que changer de Premier ministre est "certainement" une bonne décision car il "y avait une attente forte".

Interrogée sur la probable arrivée de Manuel Valls à la tête du gouvernement, elle a déclaré qu'elle "ne comprend pas la critique qui porte sur la part de libéralisme" de l'actuel ministre de l'Intérieur. "La vraie question est 'peut-on mieux faire marcher notre économie de marché française dans le cadre de l'économie de marché européenne'?"', a-t-elle jugé.

Pas plus inquiète avec Valls

Sur ce point, elle a considéré qu'"on ne peut pas être plus inquiet que la semaine dernière à partir du moment où c'est Manuel Valls qui va diriger le gouvernement".

"C'est quelqu'un qui, pendant la campagne primaire socialiste était favorable à un mécanisme type TVA sociale, qui n'était pas éloigné d'un mécanisme que j'avais moi-même proposé il y a trois-quatre ans", a-t-elle poursuivi.

Evoquant ensuite le pacte de responsabilité, elle a jugé qu'il est "une des clefs de la compétitivité de la France puisque dans le cadre de ce pacte, il doit être annoncé une baisse des dépenses publiques". "La révélation de cette information sera fondamentale pour rassurer les investisseurs et nos partenaires européens".

Deuxième clef pour elle, "la baisse de la fiscalité" à savoir " dans quelles proportions et sur quel horizon on peut prévoir cette baisse pour relancer l'investissement des entreprises".

>> Suivez en direct à 20h sur BFM Business l'allocution de François Hollande

|||sondage|||1757

J.M.