BFM Business

Jean-Claude Mailly (FO): "non au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu"

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, est hostile à la fusion CSG-IR

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, est hostile à la fusion CSG-IR - -

Alors que Jean-Marc Ayrault reçoit lundi 25 et mardi 26 novembre les partenaires sociaux pour évoquer la remise à plat de la fiscalité, le patron de FO se déclare hostile au prélèvement à la source lié à l'éventuelle fusion CSG-IR.

C'est lundi 25 et mardi 26 novembre que Jean-Marc Ayrault recevra les partenaires sociaux pour évoquer son grand chantier de "la remise à plat de la fiscalité".

Dans une interview au JDD de ce 24 novembre, Jean-Claude Mailly, le patron de FO, qui sera le premier leader syndical à être reçu par le Premier ministre, estime concernant l'éventuelle fusion CSG-IR: " aujourd'hui le seul atout de la CSG est qu'elle finance la protection sociale collective. Si on la supprime, comment garantit-on le financement de notre protection sociale? Cela pose le problème de prélever l'impôt à la source".

Or, le patron de FO affirme son opposition totale au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, l'une des possibles réformes de ce chantier. " Nous sommes contre cette idée, car seuls les salariés paieraient leurs impôts comptant et les entreprises se retrouveraient à devenir des collecteurs d'impôts".

Le Crédit d'impôt recherche sert à l'optimisation fiscale

A propos du rééquilibrage de l'impôt sur les sociétés au profit des PME, il lance: " quand vous voyez que la PME du coin paie plein pot alors que des multinationales ne paient pas d'IS, c'est anormal. Outre ce sujet, je vais proposer au Premier ministre la refonte du crédit d'impôt recherche afin que cela en puisse plus être un outil d'optimisation fiscale".

P.C