BFM Business

Fraude sociale: la Sécu a eu la main lourde l'an dernier

Les redressements opérés par la Sécu ont progressé de 2% par rapport à 2014

Les redressements opérés par la Sécu ont progressé de 2% par rapport à 2014 - Philippe Huguen - AFP

67.000 entreprises ont été redressées par la Sécu l'an dernier, coupables de fraudes aux cotisations sociales, selon un rapport publié vendredi 1er juillet. 1,3 milliard d'euros a ainsi pu être récupéré.

1,3 milliard d'euros. Voilà ce qu'a rapporté la lutte contre la fraude aux cotisations sociales en 2015, selon un bilan publié vendredi par l'Acoss (l'agence central des organismes de sécurité sociale).

208.000 contrôles ont été effectués pour aboutir à 67.645 entreprises redressés pour un gain, donc, de 1.338 milliard d'euros, soit une fraude moyenne de 22.584 euros par entreprise. Le montant des redressements est en net hausse par rapport à 2014 (+2%).

Le travail dissimulé, nerf de la guerre

Toutefois, une partie de ces contrôles a aussi permis de constater qu'il existe des entreprises qui cotisent plus qu'elles ne le doivent. C'est ainsi que la Sécu leur a remboursé 189 millions d'euros, soit 30% de plus que l'an passé.

Le nerf de la guerre contre la fraude sociale reste le travail au noir dont 88% des contrôles aboutissent à un redressement, alors que le taux moyen est de 51,9%. À ce titre, Jean-Marie Guerra, le directeur du recouvrement de l'Acoss, souligne la "progression des redressements qui se sont montés à 462 millions d’euros, en hausse de 15 %.

Reste que la marge est encore importante. L'Acoss évalue le total du manque à gagner dû à la fraude sociale entre 6,1 et 7,4 milliards d'euros, soit un peu plus de 2% du total des cotisations.

J.M.