BFM Business

Fiscalité des entreprises: «Il faut tout remettre à plat», dit Galut sur RMC

-

- - -

Ce mercredi, Yann Galut, député PS du Cher était invité sur RMC. Il s’est prononcé pour le maintien de la hausse de la TVA pour les artisans au mois de janvier prochain, et veut « remettre à plat » la fiscalité des entreprises.

Sur RMC ce mercredi matin, Jean-Jacques Bourdin recevait Yann Galut, le député PS du Cher alors que les commerçants et les artisans se mobilisent ce jour pour protester contre la hausse de la TVA prévue au mois de janvier prochain. Pour le député, cette hausse doit se faire. « On ne peut pas passer notre vie à reporter les projets du gouvernement, explique-t-il au micro de Jean-Jacques Bourdin. Je comprends les difficultés des artisans, il faut dialoguer avec eux, trouver les solutions mais ce gouvernement ne va pas passer son temps à reculer face à la situation actuelle. Donc je pense qu’il ne faut pas toucher à la hausse de la TVA. Le problème c’est que nous avons perdu la bataille de la parole depuis ces derniers mois, nous ne sommes pas en capacité d’être compréhensible. Nous ne sommes pas audibles et avons perdu cette bataille dès le départ. La droite nous a pilonné et il n’y a pas eu de voix assez fortes pour ni au gouvernement ni dans le groupe PS pour expliquer quelle était notre politique. Nous avons aussi eu une extrême droite et une droite puissante dès le départ pour nous démonter. L’un des enjeux c’est de dire : "ça suffit". Il faut la gauche doit reprendre l’offensive de la parole ».

« Scandaleux que les petites entreprises payent 30% d'impôts »

Au-delà de la hausse de TVA au mois de janvier prochain, Yann Galut s’est aussi exprimé sur la fiscalité des entreprises. « Hollande a une méthode, un cap et il avance. Dans les jours ou les semaines qui viennent, il va s’exprimer. De toute façon on ne peut pas reporter la hausse de la TVA qui rappelons-le finance le CICE. Cela dit je trouve ça scandaleux que nos petites entreprises payent 30% d’impôts alors que les grands groupes eux n’en payent que 3%. Il va y avoir une réforme de la fiscalité. Il faut remettre tout à plat sur la fiscalité des entreprises ».
Par ailleurs, interrogé sur la mauvaise image du président et de son Premier ministre auprès des Français, Yann Gallut a assuré qu'un changement de Premier ministre et un remaniement de gouvernement ne serait qu'"un coup d"'épée dans l'eau".

« Ça va me coûter 30 000 euros par an »

Alain gérant d’un restaurant à Paris, a également réagi sur le sujet dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin. « Ça va me coûter 30 000 euros par an, déplore-t-il. Comme je ne veux pas répercuter ces hausses sur les clients, les investissements vont être impactés et les augmentations de salaire aussi. Il va falloir être sélectif et ce n’est pas démocratique ».

Le titre de l'encadré ici

|||TVA : reporter la hausse de janvier ?

Le titre de l'encadré ici

|||Retrouvez toutes les infos eco sur BFMBusiness.com

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin